Un stage de sensibilisation à la sécurité routière

Conscients que la lutte contre la mortalité liée aux accidents de la route est un combat de chaque instant, les pouvoirs publics ont décidé de la mise en place du permis à points. La sensibilisation à la sécurité routière, au cœur du dispositif, peut être mise en avant par le biais de stages de prévention.

Stage volontaire et stage obligatoire

Les participants à ces formations sur la sécurité routière sont soit des personnes qui souhaitent volontairement récupérer des points perdus sur leur permis de conduire, soit des personnes qui, à la suite d'une infraction lourde au code de la route, sont dans l'obligation d'y assister.

Participants volontaires
Il peut arriver à chacun d'entre nous de manquer de vigilance en prenant la route et de commettre une infraction. Quelques kilomètres heure de trop en ville, une zone limitée à 30 km/h que l'on a pas vu, sont des erreurs très communes. Sans conséquences judiciaires, elles sont sanctionnées d'une amende et de la perte d'un ou de deux points sur le permis de conduire. Si le conducteur n'est pas sanctionné dans le cours de l'année, ce point est récupéré. Pour les conducteurs plus distraits ou pour ceux qui enfreignent volontairement plus souvent les règles de la sécurité routière, les pertes de points s'enchainent et la récupération de ceux-ci est décalée. Ce type de conducteur serait bien avisé s'il ne veut pas perdre l'usage de son permis de conduire, de participer de façon volontaire à un stage de sensibilisation à la prévention routière. Ce dernier pourra lui permettre de récupérer jusque 4 points perdus sur le permis. C'est loin d'être négligeable quand on sait que certaines infractions sont sanctionnées par la perte de 4 points d'un coup.


Participants contraints de participer au stage
A l'inverse de la première catégorie de personnes s'inscrivant au stage de prévention routière, on rencontre les conducteurs ayant commis des fautes lourdes de conséquences, ou qui auraient pu l'être. Conduite sous l'emprise de stupéfiants, taux d'alcoolémie très élevé, vitesse inconsidérée, délit de fuite caractérisé ou implication dans un accident ayant causé des blessures graves chez une ou plusieurs victimes en sont des exemples. C'est devant un juge qu'est déféré ce conducteur. Il peut alors lui être imposé la participation à ce stage de sensibilisation aux risques de la route, sans pour autant que lui soient restitués des points sur le permis. Dans ce cas il s'agit d'une sanction pédagogique complémentaire.

La formation

Organisée plusieurs fois par mois dans chaque département, la formation prévention et sécurité routière est organisée par un centre spécialisé. Elle est animée par deux formateurs professionnels et par un ou une psychologue.
D'une durée de 2 jours consécutifs, elle aborde des situations accidentogènes en analysant les causes et les conséquences des actes qui se sont déroulés, et permet des temps d'échange entre les participants qui leur permettent de confronter leurs expériences et d'avoir un regard critique sur son comportement de conducteur. il ne s'agit pas d'une démarche de récupération de points contre une rétribution financière car il n'est possible de suivre qu'une seule séance de formation par an.

Volontaire ou contraint, la participation à un stage de prévention routière est toujours bénéfique. Pour plus d'information, consultez les listes des centres de formation et les dates de disponibilité en ligne.




Commentaires

  

Derniers commentaires

Le 28/09/2016 à 22:36 par aloui
je suis chauffeur routier, je souhaite faire une formation pour récupérer des points pour mon permis de conduire merci