Postulez pour animer les stages de sensibilisation à la sécurité routière

Les animateurs de stage ne sont pas sélectionnés au hasard. Pour animer deux jours de sensibilisation à la sécurité routière, il faut un binôme composé d’un expert en sécurité routière et d’un psychologue. Alors si les formations permis à points vous intéressent, découvrez comment postuler.

Animateur de stage : 4 conditions à remplir pour prétendre au poste

N’importe qui ne peut pas animer un stage de récupération de points du jour au lendemain. Vous pouvez demander à obtenir l’autorisation d’enseigner la conduite et la sécurité routière, si vous répondez aux quatre exigences suivantes :

  • le formateur est, ou bien un expert en sécurité routière ou bien un psychologue,

Dans le premier cas, vous devez être détenteur du BAFM (Brevet d’Aptitude à la Formation des Moniteurs) ou bien du BAFCRI (Brevet d’Animateur pour la Formation des Conducteurs Responsables d’Infractions). Dans le second cas, vous devez être détenteur d’un titre de psychologue ainsi que du permis de conduire confirmé.

  • vous devez avoir au moins 25 ans,
  • vous ne devez jamais avoir été condamné, ni pour une peine criminelle ni correctionnelle,
  • vous devez avoir suivi la formation initiale à l’animation des stages de sensibilisation à la sécurité routière. Elle dure 5 semaines et est organisée par l’Institut National de Sécurité Routière et de Recherches (INSERR).

Comment être recruté en tant qu’animateur ?

Les stages de sensibilisation à la sécurité routière sont organisés par des établissements ayant obtenu un agrément de la préfecture du lieu où ils sont implantés. Cette autorisation d’exercer n’est valable que pendant cinq ans. Si vous souhaitez pouvoir animer des stages de récupération de points, c’est donc à ces centres qu’il faut vous adresser.

En endossant le rôle d’animateur, soit vous devenez un salarié vacataire, soit vous effectuez une prestation de services si vous êtes indépendant. Demandez à votre préfecture la liste des centres de votre région afin de connaître ceux qui existent près de chez vous.

Un dernier conseil pour accéder aux métiers de l’éducation à la sécurité routière

N’hésitez pas à contacter des organismes de stage avant même d’avoir suivi la formation initiale auprès de l’INSERR. Certains centres prennent en charge cette formation, et peuvent vous proposer un CDI par la suite.






Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.