Découvrez le contenu des sessions de récupération de points et vos obligations

Après un retrait de points sur votre permis, vous pouvez suivre un stage à condition de respecter certaines obligations. S’il est facile de trouver différentes sessions, le déroulement et le programme ne sont pas toujours bien connus. Que l’inscription soit volontaire ou imposée, le contenu reste toutefois le même.

Comment trouver un stage et quels sont les critères à respecter ?

Avant de vous inscrire à un stage, vous devez être en possession d’un permis valide et vous assurer que vous avez un minimum d’un point sur votre solde. Pour cela, vous pouvez faire la demande d’un relevé intégral d’informations auprès de votre préfecture.

Si vous répondez à ces critères, vous pouvez alors vous inscrire dans un centre de formation agréé qui dispense les stages de récupération de points. Vous être libre de suivre une session dans le département de votre choix et les préfectures pourront vous fournir la liste des centres agréés.

Si le programme reste le même sur tout le territoire, le prix d’un stage peut être différent d’une région à l’autre et est généralement compris entre 100 et 200 €. Ce tarif peut par exemple s’expliquer par le coût des locations de locaux ou des charges du centre.

Découvrez le programme et qui anime le stage

Que vous soyez inscrit de manière volontaire ou après une décision pénale, le programme reste le même et le respect des horaires est primordial pour pouvoir valider votre stage.

Une session dure 2 journées complètes, soit 14 heures, et accepte 6 participants minimum pour un maximum de 20 inscrits. Les sessions sont animées par 2 spécialistes complémentaires, un psychologue et un moniteur d’auto-école.

Le programme du stage comprend :

  • l’accueil des participants,
  • un tour de table,
  • les grands chiffres et la politique de la sécurité,
  • l’approche de l’accident,
  • la perception et la physiologie de conducteur,
  • l’infraction au volant et les motivations du contrevenant,
  • l’analyse d’un accident réel,
  • les conséquences des lois physiques sur notre conduite,
  • l’effet de l’alcool, des drogues et médicaments sur la conduite,
  • les représentations de chacun par rapport à la conduite.

À la fin du stage, vous recevrez une attestation de suivi qui permet aux jeunes conducteurs de demander le remboursement de l’amende. Vous pourrez également récupérer jusqu’à 4 points maximum dès le second jour du stage.

Sécurité routière : passez votre stage dans un centre agréé !

Un stage de récupération de points ne peut être suivi que dans un centre agréé. Les préfectures peuvent vous transmettre la liste de ces centres avant votre inscription.

Stage permis à points : qui sont les animateurs ?

Les animateurs du stage sont deux professionnels ayant été formés auprès de l’INSERR (Institut National de Sécurité Routière et de Recherches).

Un impératif le jour du stage : respectez les horaires !

Il est important d’être présent aux deux journées consécutives et de respecter les horaires du stage pour le valider.

Sécurité routière : les 4 obligations du stagiaire

Les stagiaires doivent respecter certaines obligations avant de s’inscrire à une session.

Découvrez le programme détaillé d’un stage de sensibilisation

Le programme reste le même pour un stage de sensibilisation ou pour un stage de récupération de points, et sur tout le territoire national.

Connaitre le prix d’un stage de récupération de points

Le tarif d’un stage peut légèrement différer selon les régions, en fonction des différents coûts des locaux, des charges et de la rémunération des animateurs.






Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.