Un seul stage imposé pour les jeunes conducteurs

Si vous faites partie des jeunes conducteurs, vous n’êtes pas sans savoir que votre capital de points est réduit pour une durée de 3 ans. Si vous perdez 3 points ou plus en une seule infraction en période probatoire, cela impliquera de suivre un stage obligatoire afin de ne pas perdre votre permis plus vite que prévu.

Méfiez-vous de la lettre 48n si vous êtes en période probatoire !

Si vous recevez la lettre 48n, cela veut dire que vous avez commis une infraction au code la route entraînant un retrait de 3 points ou plus durant votre période probatoire. Ce courrier indique le nombre de points retirés, mais vous invite surtout à suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière sous un délai de 4 mois, dès réception de cette lettre.

Pour vous inscrire, vous trouverez la liste des centres agréés auprès des différentes préfectures sur le territoire. Rien ne vous empêche de participer à une session dans le département de votre choix. Cela ne change en rien le déroulé du stage puisque le programme est le même dans tous les centres. Seuls les horaires et le tarif peuvent sensiblement différer selon les régions et les centres agréés.

Un refus de suivre ce stage vous rend passible de 135 euros d’amende ainsi que d’une suspension de votre permis de conduire. Des infractions simultanées peuvent vous coûter la totalité de vos points. Votre permis sera alors invalidé et vous n’aurez plus le droit de conduire pendant 6 mois. Si une nouvelle invalidation intervient dans un délai de cinq ans, votre interdiction de conduire sera alors portée à un an.

Sauvez votre permis probatoire en 2 jours seulement

Pour pouvoir vous inscrire à une session en centre agréé, vous devez justifier d’un permis valide et d’un point minimum sur votre solde de points. À votre arrivée au stage, vous devrez présenter un relevé intégral d’informations sur lequel figurent les infractions commises, le nombre de points retirés ainsi que le montant des amendes.

Un stage de sensibilisation dure 2 jours consécutifs, et est dirigé par un psychologue et un expert en sécurité routière. Le but de ce stage est de vous faire comprendre les dangers de la route, notamment la conduite sous l’emprise de stupéfiants, de l’alcool ou encore sous les effets de la fatigue. Études de cas et temps de paroles rythmeront ces journées.

À la fin du stage, votre solde sera crédité de 4 points et l’attestation de suivi de stage vous permettra de faire une demande de remboursement de l’amende. Cette dernière ne peut être effectuée que dans le cadre du permis probatoire et sous 15 jours après avoir suivi le stage obligatoire de sensibilisation. Le montant des frais et d’une éventuelle majoration si l’amende n’a pas été réglée en temps voulu ne sera pas remboursé.

Quelques semaines après le stage, vous recevrez un courrier vous indiquant les points ajoutés à votre solde.

Permis probatoire, ne ratez pas le stage de sensibilisation !

Le stage de sensibilisation à la sécurité routière est à effectuer dans un délai de 4 mois après réception de la lettre 48n. Ne pas effectuer ce stage vous expose à de plus lourdes sanctions.

 






Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.