Devenez incollable sur les différentes sessions de sensibilisation à la sécurité routière

Après une décision pénale ou une amende entraînant un retrait de points, il n’est pas rare de voir des conducteurs suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Si certaines sessions permettent la récupération de 4 points maximum, d’autres sont une solution alternative à une sanction plus lourde.

Comment connaître les différents types de stages et comment s’inscrire ?

Le stage de sensibilisation et le stage de récupération de points correspondent en fait au même programme, seule l’appellation diffère.

Le terme « stage de sensibilisation » correspond à un stage faisant suite à une décision pénale, imposé par un procureur. Dans ce cas, il ne permet de récupérer aucun point sur votre permis. S’il complète d’autres sanctions comme une forte amende, on parle alors de « peine complémentaire ». Le stage en « alternative à la poursuite » permet quant à lui d’éviter de le cumuler à d’autres peines comme la suspension du permis.

Ce stage est également imposé à tout jeune conducteur commettant une infraction au Code de la route entraînant le retrait de 3 points ou plus pendant la période probatoire. Le contrevenant peut alors récupérer jusqu’à 4 points et demander le remboursement de son amende, à condition de s’inscrire dans un délai de 4 mois après réception de la lettre 48n. Si le stage est suivi avant, il lui permettra de récupérer 4 points, mais ne remplacera en aucun cas le stage imposé et il lui sera demandé de se réinscrire sans pouvoir récupérer plus de points.

Un stage de « récupération de points » correspond quant à lui à un stage suivi de manière volontaire par un usager de la route. Si par exemple vous ne bénéficiez que de 3 points après une amende, vous pouvez vous inscrire à une session afin de créditer votre solde de 4 points maximum.

Que ce soit pour un stage de sensibilisation ou de récupération, vous devez être en possession d’un permis valide et d’un minimum d’un point sur votre solde. Chaque stage dure 2 jours consécutifs, avec un tarif compris entre 100 et 200 euros.

Découvrez le programme du stage et les questions les plus fréquentes

Un stage dure 14 heures réparties sur 2 journées consécutives. Vous ne pouvez en aucun cas participer à des journées réparties sur deux sessions différentes. Il est également impératif de respecter les horaires et de suivre le stage en intégralité pour le valider.

Au cours des sessions, différents thèmes sont abordés tels que la conduite sous l’effet de l’alcool ou de drogue, l’analyse d’un accident réel, les grands chiffres liés à la sécurité ou encore un tour de table avec les participants.

Si vous êtes sur le point de suivre un stage pour la première fois, vous vous posez certainement différentes questions.

Généralement, on se demande quand et où s’inscrire. Pour les jeunes conducteurs ayant perdu 3 points ou plus en période probatoire, il suffit d’attendre la réception du courrier 48n les notifiant d’un délai de 4 mois pour effectuer un stage. Pour ceux qui souhaitent s’inscrire de manière volontaire, il suffit d’être sûr d’avoir au moins 1 point restant sur le solde. L’inscription doit se faire auprès d’un centre agréé dans le département de votre choix. La liste des centres agréés peut être donnée par la préfecture sur simple demande.

Certains usagers de la route se demandent aussi s’il est obligatoire de suivre un stage. C’est le cas après décision d’un procureur ou pour les jeunes conducteurs ayant perdu 3 points en période probatoire. Si vous n’êtes pas dans ces situations, vous pouvez simplement attendre le délai de récupération automatique pour retrouver vos points sur votre solde.

Le nombre de participants fait également partie des questions le plus souvent posées. Chaque session a un nombre minimum de 6 participants pour un maximum de 20 inscrits. Un centre peut annuler un stage et vous proposer de nouvelles dates si le nombre d’inscrits minimum n’est pas atteint.

Si vous vous demandez si vous avez le droit de suivre plusieurs stages par an, la réponse est non. Si vous commettez une infraction entraînant un retrait de points peu après avoir assisté à une session, vous devrez attendre le délai d’un an et un jour avant de vous réinscrire.

Comment trouver son stage de récupération de points ?

Renseignez-vous auprès des préfectures pour connaître les coordonnées des différents centres autorisés à dispenser les stages de récupération de points.

Découvrez les différents stages de récupération de points

Que ce soit volontaire, après décision du procureur ou en période probatoire, il existe différents types de stages, même si le programme reste identique.

Comment choisir un stage de récupération de points pas cher

En fonction des régions, le tarif des stages peut être moins important en raison des coûts des salles de formation, du salaire des animateurs ou bien des charges du centre.

Apprenez tout du programme et du déroulement d’un stage

Le programme et le déroulement du stage restent le même dans tous les départements du territoire.

Découvrez les questions les plus fréquentes sur le stage récupération

Si vous faites partie des personnes suivant un stage pour la première fois, vous trouverez facilement les réponses à vos questions concernant le stage de récupération de points.