Pourquoi vous ne devez pas conduire en état d’ébriété ou sous l’influence de stupéfiants

Pour conduire en toute sécurité, il faut être en pleine possession de ses moyens. Ce qui n’est pas compatible avec la consommation de stupéfiants ou d’alcool. Les avertissements n’étant pas toujours suffisants, le gouvernement sanctionne tous ceux qui prennent le volant en état d’ébriété ou après avoir ingéré des drogues. C’est l’annulation de leur permis qui est en jeu !

Comment s’effectuent les dépistages de drogue ?

Il y a quelques années encore, il fallait avoir été impliqué dans un accident de la route pour être contrôlé au niveau de l’usage de stupéfiants. Ce n’est plus le cas aujourd’hui et la procédure de test s’est également accélérée. Un double test salivaire a remplacé le contrôle sanguin en laboratoire. La sanction immédiate est le retrait de six points de permis. Elle est suivie par d’autres mesures et peut aller jusqu’à la suspension du permis.
Stage de Récupération de Points
drapeau-francais+4 points | en 2 jours | 1 fois /an
> Stage agréé : +4 points en 2 jours.

Ce que vous risquez en conduisant sous l’influence d’alcool

Les effets de l’alcool peuvent avoir de graves conséquences sur les réflexes et les capacités d’un conducteur. Le taux d’accident grandit avec chaque milligramme d’alcool qui vient s’ajouter dans le sang. Un éthylotest mesurera votre alcoolémie : retenez que 0,2 g/l de sang suffit pour l’annulation d’un permis probatoire. Mais souffler dans un test ne vous montrera pas qu’une fatigue excessive peut avoir les mêmes effets sur votre organisme que quelques verres de vin ! Dans un cas comme dans l’autre, la meilleure option reste toujours de ne pas conduire, quitte à laisser vos clés à une autre personne.

Comment la loi a modifié le dépistage pour les conducteurs

Les forces de l’ordre savent aujourd’hui qu’un test salivaire de dépistage de drogue est tout aussi efficace qu’une prise de sang. Cette information permet de multiplier les contrôles et de sanctionner plus rapidement toute conduite sous l’emprise de stupéfiants.

Pourquoi la fatigue au volant est aussi risquée que l’alcool ?

Sur la route, le manque de sommeil est tout aussi dangereux que la consommation d’alcool. Des études ont prouvé que la fatigue réduit le champ visuel, altère les réflexes et est la cause de nombreux accidents de circulation. Quelques secondes suffisent pour perdre le contrôle de son véhicule…

Boire et conduire, les vrais risques pour vous et votre permis

Le taux d’alcool autorisé dans le sang varie en fonction des permis, probatoires ou non. Mais tous les conducteurs en état d’ébriété s’exposent au retrait de leur permis et à une convocation au tribunal. Combien de points de permis êtes-vous prêts à perdre ?

Rencontrez Sam, le seul à réconcilier alcool et conduite

La meilleure manière de ne pas risquer la suspension de son permis à cause de quelques verres d’alcool, c’est peut-être de ne pas prendre le volant. Pour ne pas gâcher la fête, la solution pourrait bien être de faire appel à un conducteur désigné : SAM.



Stage de Récupération de Points
drapeau-francais+4 points | en 2 jours | 1 fois /an
> Stage agréé : +4 points en 2 jours.