Les articles

Retrouvez ci-dessous nos articles publiés dernièrement en rapport avec le permis à points. Pour répondre à vos attentes, le contenu des articles est souvent mis à jour.

Le permis à points

Instauré en France en 1992, le permis à points et sa réglementation n’ont cessé d’évoluer pour améliorer la sécurité routière et continuer à lutter contre le fléau de la mortalité sur les routes.
  • Législation du permis à points - Le permis de conduire en France adopte une forme spécifique : il s’agit d’un permis à points.
  • Comment récupérer des points - 2 solutions s’offrent à vous pour reconstituer votre capital : attendre la récupération automatique ou faire un stage pour récupérer 4 points.
  • Récupération automatique des points - Depuis 2011, la loi Loppsi II a assoupli la récupération automatique des points perdus à la suite d’infractions au code de la route.
  • Récupération au bout de 6 mois - Les infractions routières sanctionnées par un retrait d’un seul point profitent de la nouvelle réglementation, avec une restitution dans les 6 mois
  • Récupération au bout de 10 ans - Parmi les différentes possibilités légales pour reconstituer le capital-points de votre permis de conduire figure la règle de restitution dite décennale
  • Récupération au bout de 2 ans - Le Code de la route prévoit plusieurs dispositions pour vous permettre de récupérer automatiquement votre capital de points sous 3 voire 2 ans
  • Récupération au bout de 3 ans - L’absence d’infractions à la conduite pendant 3 ans consécutifs vous assure généralement de retrouver vos 12 points initiaux sur votre permis
  • Comment récupérer 1 point? - Le temps d’attente avant de bénéficier d’une restitution de points automatique ne dépasse pas 6 mois
  • Comment récupérer 2 points? - Vous avez perdu 2 points sur votre permis de conduire suite à une infraction routière et vous souhaitez connaître le délai pour les récupérer.
  • Comment récupérer 3 points? - Vous venez de perdre 3 points sur votre permis ? Attendre pour récupérer des points est une solution, cependant le temps varie en fonction de la situation
  • Comment récupérer 4 points? - Selon la classe de la contravention et le cumul ou non de sanctions précédentes, le temps pour récupérer son capital points sera différent
  • Les stages de récupération de points - Vous n’avez pas besoin d’attendre la lettre 48M pour vous inscrire à un stage de sensibilisation à la sécurité routière et récupérer 4 points
  • Les démarches du permis à points - Parmi les principales améliorations au profit des automobilistes, découvrez comment consulter votre solde de points rapidement et ainsi mieux gérer votre capital-points
  • Consulter le nombre de points restants - La présentation du permis, son examen et ses catégories ont changé mais pas son principe : chaque infraction vous fait perdre des points
  • Historique du permis - Pour consulter l’historique de votre permis vous pouvez le faire par voie postale, effectuer une demande en ligne ou encore aller directement en préfecture
  • Comment trouver votre préfecture - Avant de vous rendre en préfecture, il est vivement recommandé de vérifier préalablement si les services préfectoraux vont pouvoir traiter votre demande
  • Connaître son solde de points - Nous vous donnons tous les conseils pour vérifier la situation de votre permis par simple demande écrite à la préfecture de votre département
  • Le Relevé Intégral d'Information - Le relevé intégral d’information, véritable récapitulatif de vos infractions, permet de répondre à ces questions. Suivez le guide pour mieux comprendre.
  • Fichier National des Permis de Conduire - Le Fichier National des Permis de Conduire est le premier service qui tient à jour le nombre de points du permis de chaque automobiliste français
  • Le service Télépoints - Voici quelques conseils qui vous aideront à y voir plus clair afin de consulter facilement votre nombre de points en ligne sur le site Télépoints.
  • Refaire son permis de conduire - La réforme du permis de conduire de 2013 et la volonté de l’Etat de moderniser les démarches et les administrations ont apporté beaucoup de nouveautés
  • Récupérer le permis après une perte ou vol - Si vous êtes confronté à la perte de votre permis de conduire, ou que vous vous rendez compte de son vol, vous devez suivre certaines démarches.
  • Duplicata du permis de conduire - En cas de vol ou perte du permis, des démarches et des formalités bien précises vous permettent d’effectuer facilement une demande de duplicata
  • Démarches pour refaire son permis - En cas de renouvellement, de perte, de détérioration ou de vol du permis de conduire, la loi oblige à demander expressément un duplicata pour être en règle.
  • Les services auxquels d'adresser - Les solutions habituelles pour réaliser cette démarche consistent à vous rendre dans les administrations préfectorales ou à recourir à leurs services en ligne
  • Demande de permis en ligne - Un téléservice de l’administration vous permet, en quelques étapes rapides, d’effectuer en ligne la même procédure qu’en préfecture
  • Conseils pour le nouveau permis - Depuis janvier 2013, le permis de conduire a changé de format suite à un accord européen. Découvrez les spécificités et les conditions pour l’obtenir.
  • Histoire du permis à points - Le permis de conduire et sa réglementation ont subi de grandes évolutions pour arriver jusqu’à nous sous sa forme actuelle de permis à points sécurisé
  • Fonctionnement du permis à points - Introduit au début des années 1990, le système du permis associé à un capital de points s’est traduit par une amélioration importante de la sécurité routière.
  • Capital de points du permis - Avec notre guide, apprenez-en plus sur l’historique des décisions réglementaires concernant ce nombre de points et ses modes d’attribution.
  • Histoire du nouveau permis Européen - Apprenez-en plus sur l’histoire et les dates-marquantes de ce projet ambitieux du permis à points ainsi que sur ses principales innovations !
  • Les réformes du permis à points depuis 2013 - Si le principe des points ne change pas, les nouveautés de la réforme concernent surtout les nouvelles catégories représentées et l’âge minimal pour passer les épreuves
  • Le Code de la route - Le Code de la route est une étape obligatoire et en constante évolution pour l’obtention de notre permis de conduire.
  • Tout savoir sur le nouveau permis - L'ancien permis français, le petit carton rose connu depuis des générations de conducteurs, ne correspond plus aux normes européennes.
  • La nouvelle obligation de dénonciation des sociétés - Toute entreprise a désormais une obligation de dénonciation auprès de l’administration lorsqu’’une personne de l'entreprise commet une infraction
  • Les 3 anciennes pratiques des sociétés - Avec l’obligation de dénonciation imposée au monde de l’entreprise, l’État souhaite renforcer l’efficacité en termes de prévention routière de ses appareils
  • La nouvelle règle de signalement d'infraction - L’introduction de règles légales rendant le signalement d’infraction routière obligatoire en entreprise se traduit par de nouvelles responsabilités pour les sociétés.
  • Dénonciation oubliée d'infraction - Depuis 2017, les infractions routières qui sont commises par un salarié au volant d’un véhicule de société doivent faire l’objet d’une dénonciation par l’employeur.
  • Les dernières actualités du permis à points - Retour sur les actualités juridiques et informations pratiques récentes qui vont impacter votre comportement au volant !
  • Les radars améliorent la sécurité - Les chiffres de la mortalité routière augmentent. Excès de vitesse, piétons renversés… Les lois anciennes ne suffisaient plus à maintenir la sécurité.
  • Comment la multiplication des radars leurres améliore la sécurité? - Les radars coûtent cher et sont, par endroits, remplacés par des leurres, des panneaux qui indiquent seulement que des contrôles pourraient être effectués
  • Contrôle de vitesse et radars - Le gouvernement réagit en proposant de nouvelles lois dans le but d’améliorer la sécurité qui concernent les radars et la sécurité.
  • Cédez la priorité au piétons - De nouveaux radars sont testés depuis janvier 2017. Encore rares, ils utilisent des caméras qui filment deux endroits précis sur la route : le passage piéton et la voie où les voitures circulent.
  • Avertir la présence d'un radar n'est plus interdit par la loi - Vous avez dorénavant le droit d’avertir d’autres conducteurs que leur vitesse sera contrôlée sur certaines zones. Une liberté limitée !
  • Alcool ou drogues - Les avertissements n’étant pas toujours suffisants, le gouvernement sanctionne tous ceux qui prennent le volant en état d’ébriété
  • Le dépistage pour les conducteurs - De nouveaux tests, plus rapides et plus économiques, sont progressivement mis en place. Leur but : permettre une sanction plus immédiate
  • La fatigue plus risquée que l'alcool - Une étude a démontré qu’un sommeil écourté produisait les mêmes effets sur le corps que l’absorption d’alcool.
  • Boire et conduire - Mais boire avant de prendre le volant, c’est aussi s’exposer à ne plus pouvoir conduire, dès lors que les sanctions commencent à tomber.
  • Rencontrez Sam - Sam est votre ami. C’est celui qui garantira votre sécurité si vous poussez un peu trop loin l’esprit de la fête et tentez de prendre le volant en ayant bu.
  • Préparer le permis de conduire - Afin de bien préparer votre permis de conduire, découvrez le programme de formation correspondant à votre situation.
  • Changements de la loi Macron - La loi Macron d’août 2015 entraîne plusieurs changements importants dans l’enseignement de la conduite et l’organisation des examens
  • Le permis en candidat libre - Vous pouvez vous préparer, puis vous présenter, en tant que candidat libre aux examens théorique et pratique du permis de conduire
  • Handicap et permis de conduire - Le handicap se voit encore associé à plusieurs démarches préalables auprès des autorités encadrant l’apprentissage de la conduite
  • Financer son permis de conduire - Depuis mars 2017, il vous est possible de faire financer votre préparation à l’examen du permis voiture en mobilisant des heures de votre CPF
  • Taux de réussite de votre auto-école - Une étude de l’association UFC Que Choisir publiée en février 2017 révèle que plus d’1 école de conduite sur 2 gonfle ses chiffres officiels de succès
  • La sécurité routière - Les politiques publiques mettent tout en œuvre pour sensibiliser les conducteurs à l’importance de la sécurité routière
  • Taux de mortalité sur la route en 2016 - Avec 3469 tués, 2016 représente la troisième année consécutive d’augmentation du taux de mortalité sur la route
  • Comment agir dans ces situations - Au cours de sa vie de conducteur, l’utilisateur d’une voiture est parfois confronté à des situations inattendues face auxquelles il ne sait pas comment agir
  • PV perdu. Que faire? - Attention, l’absence d’avis de contravention ne vous met pas à l’abri d’une majoration de l’amende si vous négligez de payer !
  • Mettre votre voiture à la casse - Vous avez l’obligation légale de mettre à la casse votre automobile afin d’assurer sa démolition, puis son recyclage dans le respect des normes
  • Assurer une voiture sans permis - Découvrez nos astuces pour réaliser facilement cette formalité ainsi que nos conseils pour choisir le meilleur contrat
  • Le permis probatoire - Les jeunes conducteurs ayant passé avec succès l’examen du permis de conduire se trouvent dans un premier temps détenteurs d’un permis probatoire.
  • Comment anticiper une perte de points - La meilleure façon d’anticiper une perte de points en permis probatoire est de connaître les différents types de contraventions qui peuvent pénaliser les jeunes conducteurs
  • Infractions de moins de 3 points - Il existe six contraventions différentes qui peuvent provoquer une perte de moins de trois points en cas de contrôle ou par des radars automatiques
  • Infractions de 3 points ou plus - Dans le cadre du permis probatoire, une contravention avec perte de plus de 3 points peut provoquer un retrait de permis et nécessite un stage de sensibilisation
  • La lettre 48N - En cas d’infraction égale ou supérieure à trois points, on reçoit la lettre 48N qui impose de suivre un stage obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière
  • Zéro alcool pour les permis probatoires - Depuis le 1er juillet 2015, le taux d’alcoolémie autorisé pour les jeunes conducteurs détenteurs d’un permis probatoire est abaissé à 0,2 g/l de sang
  • La période probatoire à 2 vitesses - Le permis probatoire est notamment doté d’un capital réduit à six points et impose des limitations de vitesse plus strictes.
  • Deux durées différentes de permis probatoire - Le permis de conduire français impose à tout jeune conducteur une période probatoire à six points d’une durée variable en fonction du mode d’enseignement
  • Capital de points du permis probatoire - Il existe plusieurs moyens de récupérer des points en cas de contravention avec perte de points en période probatoire.
  • Permis probatoire avec AAC - Si le conducteur a suivi la conduite accompagnée (ou Apprentissage Anticipé de la Conduite – AAC), la période probatoire s’étend sur deux ans
  • Permis probatoire hors AAC - Les jeunes conducteurs ayant suivi une formation traditionnelle passent dans un premier temps par une période probatoire de trois ans
  • Caractéristiques du capital points en permis probatoire - Le solde connaît une majoration régulière tout au long de la période probatoire à condition que l’automobiliste ne commette 0 infraction au code de la route
  • Conseils sécurité routière - Ces conseils permettent non seulement de protéger la vie du conducteur et de ses passagers, mais également de conserver son permis à points
  • Réduire les risques liès à l'alcool - Les risques d’accident mortel en voiture sont multipliés par 8 en cas d’alcoolémie trop élevée et la Sécurité Routière recommande fortement de ne jamais prendre le volant en état d’ébriété.
  • 8 chiffres terrifiants liés à l'alcool au volant - Quand on sait qu’un taux d’alcoolémie très important est constaté dans 55 % des accidents mortels en voiture, cela donne forcément à réfléchir.
  • SAM : comment éviter de conduire sans alcool - Afin d’éviter de rouler sous l’emprise de l’alcool et de réduire les risques d’accidents mortels, il est indispensable de désigner un SAM avant de commencer la soirée !
  • Comment sauver un ami des risques liés à l'alcool - La Sécurité Routière recommande de retenir systématiquement un proche qui a bu et de l’empêcher de conduire sous l’emprise de l’alcool
  • Les risques liès aux excès de vitesse - Les risques liés à des accélérations excessives en voiture sont aujourd’hui prouvés et très médiatisés.
  • Les 7 chiffres terrifiants liès à la vitesse - De trop nombreux conducteurs négligent de respecter les limitations et multiplient ainsi les risques de provoquer un accident de la circulation
  • 5 conseils pour lever le pied - Il est indispensable, pour anticiper les risques d’accident de voiture, d’adopter certaines mesures de prévention routière.
  • Les risques liès à la drogue - Depuis quelque temps, les forces de l’ordre sont dotées d’un nouveau test salivaire de confirmation. Cela leur permet de savoir si vous avez consommé un produit illicite.
  • Drogue, 3 minutes pour connaître vos réflexes - Comme l’alcool, les drogues ont pour effet l’altération de vos réflexes au volant, ce qui peut engendrer bon nombre d’accidents et vous coûter très cher
  • Les incroyables sanctions de la drogue au volant - Tout conducteur contrevenant, pour peu qu’il ait pris le volant en ayant consommé de la drogue, s’expose à de lourdes sanctions
  • Le test salivaire - Le nombre de victimes sur les routes liées à l’usage de drogue a encouragé les forces de l’ordre à s’armer d’un nouvel outil de dépistage : le test salivaire
  • Les 4 éléments de sécurité routière à connaître - Des règles sont à connaître pour circuler tranquillement, concernant l’équipement de la voiture ou une réglementation spécifique dans certaines situations
  • Posséder un véhicule conforme - Si le port de la ceinture est une obligation, la non-usure de vos pneumatiques est une condition sine qua non pour circuler
  • Gilet et triangle - La réglementation précise ainsi qu’un gilet jaune et un triangle de signalisation doivent être disponibles à bord de chaque véhicule.
  • Pneumatiques - Pour une conduite sur la route dans les meilleures conditions, la loi demande que vos pneus de voiture respectent de nombreux critères.
  • Port de la ceinture de sécurité - Le défaut de port de la ceinture de sécurité demeure l’une des principales infractions routières, cause de nombreux accidents mortels sur la route.
  • Système de retenue enfant - Des systèmes de retenue adaptés aux mineurs de 0 à 10 ans sont impératifs dans votre véhicule pour vos déplacements sur la route ou en ville.
  • Avertisseurs de radars - La loi sur les assistants d’aide à la conduite l’interdiction de l’usage de détecteurs de radar ainsi que la transmission aux autres conducteurs de l’emplacement des forces de l’ordre.
  • Ethylotest dans la voiture - Parmi les éléments imposés à bord de votre voiture, l’éthylotest est celui pour lequel l’obligation a subi de nombreux changements.
  • Kits main libre au volant - La réglementation relative à l’utilisation d’un téléphone au volant a évolué : il est interdit de conduire avec des oreillettes de réception
  • Optez pour LAVIA - Le système Lavia est un GPS au sein duquel un limitateur adapte votre allure à la vitesse maximale autorisée.
  • Respecter les règles de circulation - Le code implique le respect des règles de circulation ; et pour accroître la sécurité des piétons, du cycliste, de la voiture ou du semi-remorque
  • Signalisation routière et usagers - La signalisation routière permet d’informer les personnes des règles du code de la route et de les orienter au cours de leurs déplacements.
  • Règles de sécurité pour le transport scolaire - La sécurité pour les enfants utilisant un transport scolaire impose le respect de plusieurs mesures dont l’objectif est la protection des jeunes usagers.
  • Règlementation des transports exceptionnels - Le Code de la route définit également différentes catégories de véhicules poids lourds, en fonction des caractéristiques en tonnes et en dimension, d’un convoi hors gabarit.
  • Les 3 droits ignorés des victimes d'accidents - Cette aide vous permet de connaître vos droits et les démarches indispensables pour être indemnisé ou demander réparation
  • Idemnisation financière suite à un accident - Toute personne impliquée dans un accident corporel de la route a le droit d’être indemnisée en fonction de ses préjudices.
  • Victime d’un accident, comment demander réparation ? - Si vous estimez que le comportement du responsable est répressible, portez plainte : vous avez sans doute droit à des dommages et intérêts.
  • Comment bénéficier d’un accompagnement après un accident - Sans accompagnement, le processus lié à une éventuelle plainte peut se révéler compliqué pour les victimes. Sachez que vous pouvez bénéficier de certaines aides
  • Conseils pratiques pour conduite sure - Il est essentiel d’adapter votre conduite à votre environnement et de suivre quelques conseils pratiques indispensables afin d’anticiper les accidents
  • Conduite et intempéries - Prendre le volant lorsque les conditions météorologiques sont défavorables implique d’adapter sa conduite et de faire preuve d’une grande vigilance.
  • 5 conseils pour préparer vos longs trajets - Un long trajet en voiture peut comporter des risques, c'est pourquoi il est nécessaire de bien se préparer en amont pour anticiper les incidents et favoriser une conduite souple et sécuritaire.
  • Excès de vitesse : 2ème cause d’accident mortel en voiture ! - Les excès sont malheureusement fréquents et le non-respect des limitations de vitesse est à l’origine de près d’un accident mortel sur cinq.
  • 1 accident mortel sur 3 dû à l’alcool au volant - Alors, cul sec ? - L'alcool est responsable de près d’un accident mortel sur trois chaque année en France. Découvrez quelles sont les mesures préventives à adopter
  • Fatigue au volant : 1 accident mortel sur 3 dû à la somnolence - Les phénomènes de l’hypovigilance et de la somnolence en voiture réduisent de manière significative les facultés d’observation et d’analyse du conducteur
  • Eco-conduite : j’économise 15 % de carburant par long trajet ! - Devenir un éco-conducteur permet de diminuer les risques d’accident, et réduire votre consommation de carburant au quotidien sur vos longs trajets en voiture.
  • Entretenir votre véhicule au quotidien - Il est indispensable d’entretenir son véhicule pour anticiper au mieux les pannes et accidents que la longévité pourrait favoriser.
  • Optimisez la sécurité de vos passagers - Afin de protéger au mieux la vie de vos proches et de vos passagers, il est important de respecter un ensemble de mesures très simples
  • Conduire en France avec un permis étranger - Pour sillonner les routes de France, il est donc nécessaire de respecter les règles de sécurité routière et de posséder le permis de conduire adéquat
  • Conduire avec un permis hors UE - Les détenteurs d’un permis non-européen peuvent se déplacer en voiture dans l’Hexagone, mais à certaines conditions seulement.
  • Conduite avec permis International - Le permis international peut être exigé dans certains cas si vous êtes un ressortissant étranger hors UE amené à conduire en France sur une période prolongée.
  • Conduire avec un permis Européen - Les ressortissants de l’Union Européenne peuvent conduire dans l’Hexagone à la condition de posséder un permis délivré par un pays membre de l’UE
  • La conduite accompagnée - La conduite accompagnée permet aux jeunes conducteurs de s’entraîner à conduire dès l’âge de 15 ans. Les candidats à l’examen sont ainsi mieux préparés
  • Permis de conduire en candidat libre - Les jeunes conducteurs ne doivent pas nécessairement passer par une auto-école pour préparer l’examen du permis à points : ils peuvent le présenter en candidat libre

J'ai perdu des points

La prise de risque ou la simple inattention nous amènent parfois à faire des entorses au Code de la route suffisamment pour acter notre infraction
  • Infractions au code de la route - Qu’est-ce qui définit une infraction, son amende ou sa perte de points ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur les infractions et leurs terribles sanctions
  • Comprendre l'infraction - Il est difficile de décrypter la cause de votre sanction lorsque vous recevez un avis de contravention. Voici différentes techniques pour vous aider à comprendre votre infraction.
  • Contester une infraction - Il existe des moyens de contester des PV si le contrevenant peut démontrer l'erreur commise
  • Le retrait de points - Toutes les infractions ne se valent pas. Selon la gravité de votre contravention, la perte sera plus ou moins importante.
  • PV électronique : le fonctionnement - Depuis 2011, un nouveau système modernisé a été déployé en France : le PV électronique.
  • La lettre 48M - Suite à une ou plusieurs infractions, vous pouvez recevoir la lettre 48M qui vous informe qu’il ne reste que 6 points (ou moins) sur votre permis de conduire
  • Jeunes conducteurs - En cas d’infraction impliquant un retrait de points supérieur à la moitié de son solde, le jeune conducteur reçoit la lettre 48N
  • Classification des infractions routières - Si vous ne respectez pas les règles de la circulation routière ou bien être coupable de délit, le tout avec retrait de points. Voici ce qui distingue ces 2 catégories.
  • Catégories de contraventions - Les sanctions encourues après une infraction routière dépendent de son niveau de gravité. À chaque manquement au Code de la route correspond une catégorie de contravention
  • Les moyens de contrôle - Pour veiller à la sécurité routière, les forces de l’ordre disposent de deux moyens de vérification du bon comportement des conducteurs.
  • Les radars - Depuis quelques années, les radars fixes se multiplient sur les bords des routes françaises, et leur installation complète les habituels flashs mobiles
  • Les radars vitesse - Savez-vous précisément quelles sont les sanctions encourues en cas d’excès de vitesse lors d’un contrôle routier ?
  • Les radars vitesse fixes - Situés en bord de routes et d’autoroutes depuis 2003, les détecteurs de vitesse fixes ont été les premiers à être installés en France.
  • Les radars vitesse embarqués - Les radars embarqués sont des détecteurs de vitesse utilisés parallèlement aux radars fixes pour faire des contrôles routiers inopinés
  • Les radars de chantier - Mis en service suite à une expérimentation menée dans les zones de travaux, les radars de chantier sont des cabines mobiles pouvant être déplacées selon les besoins.
  • Les radars discriminants - Plus perfectionnés que les radars fixes dits classiques, les radars de vitesse discriminants sont des équipements capables de distinguer les poids lourds des véhicules légers
  • Les radars pédagogiques - Appelés radars informatifs PCIV, les radars pédagogiques ont, comme leur nom l’indique, vocation de prévention plutôt que de répression.
  • Les radars de vitesse moyenne - Les radars tronçons sont déployés sur des zones dangereuses du réseau routier et autoroutier sur lesquelles un accident pourrait avoir des conséquences importantes.
  • Les radars mobiles nouvelle génération - Embarqués à bord d’une voiture banalisée, ces nouveaux radars de vitesse permettent la réalisation de contrôles inopinés en tous points du réseau routier et autoroutier.
  • Les radars de franchissement - Les radars de franchissements détectent le passage au rouge au niveau des barrières ferroviaires et des feux de signalisation
  • Les radars feux rouges - À la différence des radars automatiques habituels, il ne vérifie pas votre vitesse, mais plutôt les véhicules qui passent au rouge
  • Les radars passages à niveau - Depuis 2009, des boîtiers sécurisent les passages à niveau les plus à risque. Découvrez le fonctionnement des radars fixes les moins connus de l’espace routier.
  • Les radars en chiffres - Comment et jusqu’à quel point les radars rendent-ils les routes plus sûres ? Quels sont les chiffres pour en avoir une preuve ?
  • Les recettes des radars - Les radars ont été développés pour améliorer la sécurité routière. Selon la Cour des comptes, ils ont rapporté plus de 910 millions d’euros à l’État en 2016
  • Radars et baisse de la mortalité - La baisse du nombre de morts est spectaculaire. Découvrez comment le respect de la limitation de vitesse a fait chuter la courbe de mortalité.
  • Bilan des flashs en 2015 - Installés dès 2003 pour limiter les infractions routières et améliorer la sécurité routière, les contrôles automatiques ont rapporté plus d’argent en 2015.
  • Fonctionnement des radars feux rouges - Le radar feu rouge a vu le jour pour aider les forces de l’ordre à lutter contre la violence routière urbaine et à améliorer la sécurité de tous.
  • La vérification des radars - Savez-vous que tout radar est soumis à plusieurs niveaux de vérification en vertu d’un décret relatif aux instruments de mesure ?
  • La vérification des radars vitesse - Comme l’ensemble des instruments de mesure réglementés, tout radar automatique de vitesse est soumis à plusieurs niveaux de vérification
  • La vérification des radars de franchissement - Pour garantir son bon fonctionnement, tout radar chargé de détecter le franchissement d’un feu rouge ou d’un passage à niveau doit répondre à une série de tests techniques
  • Les contrôles de Police / Gendarmerie - Petit rappel sur le comportement à adopter avec les forces de l’ordre en cas de contrôle, surtout si vous êtes arrêté après une infraction routière.
  • Contrôle de Police : vos droits - Vous pouvez toujours faire valoir vos droits de présenter les pièces manquantes au Commissariat en respectant néanmoins certains délais.
  • Classification des infractions - Après avoir commis une ou plusieurs infractions routières, des sanctions s’appliquent selon la gravité des fautes de conduite qui vous sont reprochées
  • Les contraventions - La majorité des infractions commises sur la route donnent lieu à une contravention tandis que les plus graves sont considérées comme des délit
  • Les délits routiers - Si les erreurs les plus communes répondent à une contravention, les fautes les plus graves sont classées comme des délits.
  • Tarfic de points - Devant la baisse vertigineuse de leur solde de points après plusieurs infractions, beaucoup de conducteurs paniquent et se laissent tenter par le trafic de points
  • Les amendes - Si vous avez été verbalisé suite à une infraction au Code de la route, vous êtes redevable d’une amende, qu’elle soit forfaitaire ou pénale
  • Amendes forfaitaires majorées - En cas de non-paiement d’amendes forfaitaires dans les délais règlementaires, vous vous exposez à une augmentation du montant de ces contraventions
  • Amendes forfaitaires minorées - Dès réception d’avis de contravention, vérifiez bien les montants des amendes forfaitaires, le délai de paiement ainsi que le nombre de points retirés
  • Payer une amende - Il existe bien sûr différentes façons de régler votre contravention pour éviter une majoration.
  • Payer une amende par internet - Pour gagner du temps, n’hésitez pas à effectuer le paiement de l'amende sur internet grâce au paiement en ligne.
  • Payer une amende par courrier - La procédure concernant le paiement d’une contravention par voie postale est simple et permet de payer une amende minorée, à condition de respecter certains délais.
  • Refus de payer une amende - Il est parfois difficile de savoir quand vous pouvez contester une contravention reçue et refuser de régler l’amende associée.
  • Les risques encourus - Dans certains cas, il est possible de contester la verbalisation, notamment si ses données sont fausses
  • Barême de retrait de points - Les sanctions sont catégorisées selon un barème précis en fonction de la gravité de la transgression : le conducteur encourt donc un retrait de 1 à 6 points sur son permis B.
  • Retrait de 1 point - La plus petite sanction correspond au retrait de 1 point qui est également le nombre minimum de points à avoir pour pouvoir vous inscrire à un stage de sensibilisation
  • Retrait de 2 points - Suite à une infraction routière, il n’est pas rare de recevoir une amende ayant entraîné une perte de 2 points sur le permis de conduire.
  • Retrait de 3 points - Il existe différents motifs de verbalisation pouvant entraîner une perte de 3 points sur votre solde total
  • Retrait de 4 points - En commettant des infractions au Code de la route, vous vous exposez à un risque de retrait de points de 4 points sur votre solde.
  • Retrait de 5 points - Le cumul de fautes peut coûter 5 points sur votre permis et le stage de récupération devient une solution non négligeable.
  • Retrait de 6 points - Les motifs d’amende les plus graves entraînent bien souvent le retrait de points le plus important, qui est de 6 points sur votre permis de conduire
  • Barême des infractions - Voici un inventaire par thématique pour vous permettre de faire le bilan sur la réglementation en vigueur et d’assurer au mieux votre participation à la sécurité routière
  • Les excès de vitesse - Les contraventions pour excès de vitesse peuvent correspondre à des sanctions diverses en fonction de la gravité des infractions commises
  • Entre 1 et 20 km/h - Les sanctions pour excès de vitesse se déclenchent dès 1 à 19 km/h au-dessus de la vitesse maximale autorisée
  • Entre 20 et 29km/h - Vous venez d’être contrôlé en excès de vitesse pour un dépassement compris dans la tranche de 20 à 29 km/h ?
  • Entre 30 et 39km/h - Vous venez d’être arrêté par les forces de l’ordre ou flashé par un radar fixe lors d’un excès de vitesse de 30 à 39 km/h ?
  • Entre 40 et 49km/h - Vous venez d’être flashé par un radar avec un dépassement de la vitesse autorisée supérieur à 40 km/h et vous vous interrogez sur les risques que vous encourez ?
  • Plus de 50km/h - Le dépassement de vitesse de plus de 50 km/h au-dessus de la maximale autorisée correspond à la plus forte infraction au Code de la route de sa catégorie.
  • Rédicive excès de plus de 50km/h - Une seconde verbalisation pour grand excès de vitesse par un radar automatique ou embarqué transforme cette infraction routière en délit.
  • Equipement du véhicule - Il est indispensable de disposer dans le véhicule de certains équipements obligatoires et de bannir ceux qui sont formellement interdits par la loi
  • Port de la ceinture de sécurité - Le non-port est une infraction routière : vous devrez acquitter une amende forfaitaire et subirez un retrait de points de permis.
  • Présentation de la Carte Grise - Tout titulaire du permis de conduire prenant la route doit être en possession de la carte grise du véhicule
  • Absence de contrôle technique - Encore trop de conducteurs circulent quotidiennement en l’absence du papillon justificatif, au risque de contrevenir au Code de la route.
  • Plaques d'immatriculation illisibles - Pour identifier votre voiture facilement, les plaques d'immatriculation ne peuvent être ni absentes ni illisibles.
  • Non-port du casque - L’absence du casque ou le port d’un modèle non homologué en moto ou scooter engendre des sanctions répertoriées dans l’article R431-1 du Code de la route.
  • Absence de permis moto légère - Attention, les sanctions pour conduite de deux-roues léger sans permis sont extrêmement sévères.
  • Détecteurs et avertisseurs de radars - La détention d’un appareil pouvant nuire à un contrôle routier est interdite, y compris les détecteurs et avertisseurs de radar et peut entraîner de graves sanctions
  • Fausse immatriculation - Utiliser une immatriculation falsifiée, une fausse plaque ou rouler sans identification est un manquement grave au Code de la route
  • Infractions à la circulation - Malgré plusieurs années de conduite sans fautes, vous pouvez commettre certaines des infractions à la circulation routière
  • Demi-tour sur l'autoroute - Sur les voies rapides, le moindre écart de conduite peut être fatal. Ni marche arrière ni demi-tour ne sont autorisés !
  • Circulation sur voie de bus - L’activité routière est régulée, surtout dans l’espace urbain, par la distinction de différentes voies de circulation.
  • Chevauchement d'une ligne continue - Lorsqu’il s’agit d’une ligne continue, son franchissement est interdit pour les conducteurs. En cas d’infraction constatée, le contrevenant sera sanctionné et redevable d’une amende
  • Stationnement sur terre-plein central - lors, pour éviter toute contravention, veillez à bien respecter la limite du terre-plein central, car son franchissement est durement sanctionné.
  • Non-respect des distances de sécurité - Les distances de sécurité représentent un enjeu fort de la prévention routière et permettent de limiter les collisions ou les carambolages, et sauvent souvent des vies
  • Dépassement dangereux - Si l’automobiliste ne respecte pas la législation en vigueur pour doubler, son comportement dangereux devient verbalisable
  • Infractions sur autoroute - Voici un condensé des exemples d’infractions propres à la conduite sur autoroute et les sanctions encourues.
  • Calculer les distances de sécurité - Découvrez les astuces pour calculer sereinement la distance de sécurité idéale entre deux véhicules.
  • Refus de payer le péage - Le refus de paiement constitue une infraction au Code de la route et peut coûter plus cher que le montant initial
  • Accélération de l'allure - L’accélération de l’allure, volontaire ou non, crée un danger pour les automobilistes et la loi sanctionne ce comportement.
  • Franchissement d'une ligne continue - De nombreux accidents de la route surviennent lors de dépassements à risques, dans un virage, par des automobilistes peu soucieux de commettre des infractions routières.
  • Circulation sur la voie de gauche - Sur une route classique à double sens type nationale, n’importe quel conducteur doit maintenir son véhicule près du bord droit de la chaussée.
  • Circulation sur la bande d'arrêt d'urgence - Toute circulation, même au ralenti, est par contre totalement interdite. En cas de non-respect, une amende et un retrait de 3 points vous sanctionnent.
  • Non-respect du céder le passage - Faites le point sur les règles encadrant la priorité accordée ces personnes vulnérables et les sanctions en cas de non-respect.
  • Non-respect d'un stop - Le non-respect de l’immobilisation au stop constitue une infraction sévèrement punie en raison du risque d’accident qu’il fait courir à tous.
  • Non-respect d'un feu rouge - Brûler un feu constitue donc une infraction grave qui peut être enregistrée par un radar installé à proximité du feu de signalisation ou constatée par la police.
  • Franchissement illégal d'un passage à niveau - Une traversée illégale des voies peut donner lieu à une lourde contravention
  • Non-respect des règles de priorité - Le non-respect de certaines règles du Code de la route amène les automobilistes à une conduite passible de contravention avec amende et retrait de points de permis
  • Refus de priorité à droite - Le refus correspond donc à une infraction aux règles établies. Vous encourez alors une sanction pécuniaire et de retrait de points, pour non-respect du Code de la route.
  • Circulation en sens interdit - Aux yeux de la loi, tout contrevenant à cette disposition du Code de la route s’expose à une sanction financière assortie d’un retrait de points de permis.
  • Téléphone en main au volant - Passer des appels depuis son smartphone ou lire ses sms, même professionnels, est sanctionné, et vous devez payer une amende
  • Port des écouteurs ou oreillettes - Que vous soyez en voiture, en camion, en deux-roues motorisés ou non, conduire avec un tel dispositif constitue un réel danger pour vous-même et pour les autres.
  • Entrave à la circulation - On peut définir cette gêne menée de façon volontaire comme un blocage par un obstacle délibérément placé sur la route
  • Délit de fuite - La fuite concomitante à un accident de la route de la part de l’auteur est un délit. Les poursuites à l’encontre du conducteur responsable sont parmi les plus lourdes
  • Les pires scénarios routiers - Même involontaires, les chocs entre véhicules ou non auront de probables conséquences dramatiques.
  • Refus d'obtempérer - Il est du devoir de chacun de se soumettre à ce type de contrôle routier, car tout refus est passible d’une sanction importante.
  • Refus de restitution du permis - Sachez que le non respect de votre obligation de restitution peut vous conduire derrière les barreaux
  • Conduite sans permis - Découvrez les sanctions prévues par le Code de la route si vous vous risquez à rouler sans permis valable
  • Conduite sans assurance - À défaut de pouvoir répondre à ses obligations d’être assuré, le contrevenant est passible d’une amende et d’une peine d’emprisonnement.
  • Trouver votre assurance - Comme tout contrat d’assurance, la garantie auto dépend des besoins du propriétaire du véhicule en matière de couverture des risques automobiles.
  • Conduite après un retrait de permis - Vous avez écopé récemment d’un retrait de permis et envisagez de prendre le volant malgré tout ?
  • Refus d'obtempérer conduite sans permis - Certains usagers de la route dont le permis a été annulé se risquent à la conduite sans permis, ce qui constitue un délit grave.
  • Infractions des permis probatoires - En tant que détenteurs de permis probatoires, les jeunes conducteurs doivent suivre des règles spécifiques, plus drastiques que pour les autres automobilistes
  • Conduite sans le A - Il est obligatoire d'apposer me disque A sur le véhicule avant de conduire, mais à quoi sert-il exactement ?
  • Signalisation du véhicule - Sur la route, la base de la conduite passe par une bonne visibilité des véhicules et des intentions des automobilistes, surtout des jeunes conducteurs.
  • Conduite sans feux - Conduire sans feux quand la visibilité est mauvaise représente un comportement dangereux pour soi et autrui et constitue une infraction
  • Changement de direction sans avertissement - L’automobiliste qui réalise une modification de voie sans avertisseur commet une infraction.
  • Stationnement dangereux - Conducteur automobile, ne pas respecter le code de la route au moment de vous garer peut vous coûter cher 
  • Arrêt dangereux - Dans certains cas, les arrêts ou le stationnement peuvent être considérés comme dangereux et passibles de sanctions
  • Stationnement sur la chaussée de nuit sans feux - Le stationnement sur la voie publique peut devenir potentiellement dangereux s’il n’est pas réalisé dans de bonnes conditions
  • Alcool et drogues au volant - La consommation d’alcool au volant est strictement réglementée par le Code de la route tandis que celle de stupéfiants est proprement interdite
  • Taux alcool entre 0,25 et 0,40 mg/l - L’alcool au volant est un facteur prédominant d’accidents mortels en voiture, c’est pourquoi il existe une limite légale à ne pas dépasser en matière d’alcoolémie.
  • Taux alcool supérieur à 0,40 mg/l - Un taux d’alcoolémie égal ou supérieur à 0,4 mg/l peut entraîner de sévères sanctions telles qu’un retrait de points, une forte amende ou encore l’annulation du permis.
  • Taux alcool entre 0,5 et 0,79 mg/l - Le taux d’alcool dans le sang augmente rapidement et une conduite en état d’ébriété, notamment avec un taux entre 0,5 et 0,79 g peut avoir de lourdes conséquences.
  • Refus de dépistage - Le Code de la route prévoit diverses sanctions pénales en cas de refus du dépistage allant jusqu’au retrait de permis définitif.
  • Conduite sous stupéfiants - Au même titre que l’alcool au volant, la consommation de drogues fait l’objet de sévères sanctions, prévues et détaillées dans le Code de la route
  • Dépistage de stupéfiants - Les forces de l’ordre peuvent demander à un automobiliste de se soumettre à un dépistage afin de vérifier s’il a consommé des stupéfiants avant de prendre le volant
  • Taux alcool supérieur à 0,80 mg/l - Les sanctions prises à l’encontre des conducteurs dont le taux d’alcoolémie dépasse 0,8 gramme par litre de sang sont donc sévères
  • Etat d'ivresse manifeste - Les agents peuvent alors estimer que le contrevenant s’est rendu coupable de conduite en état d’ivresse manifeste.
  • Retrait du permis - Lorsqu’un contrevenant commet une ou plusieurs infractions il s’expose à un retrait de permis, définitif ou non en fonction de la contravention
  • Suspension du permis - Lorsqu’un automobiliste commet une infraction grave au Code de la route il peut être soumis à une suspension administrative ou judiciaire
  • Suspension administrative - Lorsqu’un conducteur commet une infraction ou qu’il est déclaré inapte à conduire, il se voit imposer une suspension administrative de son permis
  • Fin de suspension - À l’issue de la période de suspension du permis de conduire, il a la possibilité d’obtenir la restitution de son permis.
  • Suspension judiciaire - La suspension judiciaire peut être décidée par un juge au sein d’un tribunal de police ou d’un tribunal correctionnel suite à une ou plusieurs infractions graves
  • Récuperer son permis après suspension - Afin de récupérer son permis à points suite à une suspension, il est nécessaire d’effectuer un certain nombre de démarches, à commencer par la remise de son permis en préfecture de police
  • Visite médicale - En cas de transgression grave, il est obligatoire de prendre rendez-vous pour effectuer une visite médicale avec un médecin agréé afin de pouvoir récupérer son permis
  • Annulation du permis - Lorsqu’un contrevenant commet une ou plusieurs infractions graves, le tribunal correctionnel peut décider de procéder à l’annulation judiciaire de son titre de conduite
  • Repasser le permis après une annulation - Il est nécessaire de représenter l’épreuve théorique ou de le repasser en totalité (code et conduite) pour remédier à un permis annulé.
  • Les tests psychotechniques - Ces tests ont une durée de validité de deux ans et comprennent deux étapes bien distinctes.
  • Visite médicale obligatoire - Afin de repasser son permis à points, le contrevenant est contraint de se soumettre à une visite médicale obligatoire auprès d’un médecin agréé.
  • Demande de visite médicale - Le contrôle médical vise à obtenir un avis favorable de la part d’un médecin agréé, attestant que le conducteur est apte à la conduite.
  • Visite médicale suite à une conduite sous alcool - Une visite médicale obligatoire doit être réalisée auprès d’un médecin agréé lorsque l’infraction est liée à un taux d’alcoolémie dépassant la limite légale
  • Repasser l'examen du code de la route - Plusieurs démarches doivent être réalisées avant de pouvoir se représenter à l’examen du code et éventuellement à l’épreuve de conduite
  • Examen du permis de conduire - Dans le cadre d’une annulation du permis, le conducteur est parfois amené à repasser l’examen pratique de conduite en supplément de l’épreuve du Code.
  • Partenaires auto-écoles - Pour obtenir son permis B dans les meilleures conditions, il est possible de s’adresser à un centre partenaire de Permis à Points.
  • Durée de l'annulation - En fonction des infractions commises et s’il y a ou non récidive, la durée d’annulation du titre de conduite peut être variable
  • Annulation judiciaire - Il s’agit d’un retrait définitif du permis à points suite à la décision judiciaire d’un magistrat du tribunal correctionnel ou d’un Préfet dans le cas d’un avis médical défavorable
  • Conduite sans permis pendant une annulation - Si vous décidez de conduire malgré l'annulation de votre permis de conduire, les conséquences peuvent être désastreuses.
  • Rétention du permis - Cela signifie que son permis est confisqué, le temps de réaliser pendant cette saisie les tests nécessaires afin de confirmer ou d’infirmer la culpabilité du conducteur
  • Invalidation du permis - Lorsqu’un conducteur commet des infractions routières à répétition, il peut perdre la totalité des points de son permis.
  • Solde de points nul - En cas d’infractions routières à répétition, le contrevenant peut se retrouver avec un permis B crédité d’un solde de points nul
  • Durée de solde de points nul - Lorsque, suite à plusieurs infractions au Code de la route, votre capital points est réduit à zéro, vous vous retrouvez en possession d’un permis à solde nul
  • Stage pendant solde nul - Le dernier recours pour sauver son « papier rose » d'une invalidation de permis est de suivre un stage de sensibilisation
  • Durée de l'invalidation - La période pendant laquelle le contrevenant subit le retrait de son permis ne peut faire l’objet d’aucun aménagement (permis blanc)
  • Notification de l'invalidation - Ce retrait définitif est signalé par la réception de la lettre 48SI, notification envoyée par courrier recommandé avec accusé de réception.
  • La lettre 48SI - Il s’agit d’un retrait définitif qui contraint les automobilistes à repasser le permis à l’issue de la période d’annulation.
  • Conduite pendant une invalidation - Toute personne qui souhaite malgré tout rouler sans cette autorisation commet un délit sévèrement puni.
  • Restitution du permis - Quels sont les délais pour le restituer ? Que faire pour remédier à ce permis invalidé et pouvoir reprendre le volant rapidement ?
  • Délai pour restituer le permis - Tout est indiqué dans la lettre 48SI, des délais pour le restituer à celui pour récupérer l’autorisation de rouler à nouveau.
  • Refus de restitution du permis - Une fois la restitution effectuée, le contrevenant peut alors contester cette décision administrative et tenter de récupérer le droit de rouler
  • Récuperer son permis après invalidation - Entamez dès maintenant les démarches qui vous permettront de le récupérer et de reprendre rapidement le volant de votre voiture.
  • Tests psychotechniques - Suite à une invalidation de votre permis de conduire ou à une suspension, il peut vous être demandé de passer des tests psychotechniques
  • Visite médicale après invalidation - Avant de voir la sanction levée, vous devrez d’abord passer une visite médicale ainsi que des tests psychotechniques
  • Repasser le code de la route - Pas de panique, vous pouvez récupérer votre autorisation de prendre le volant en suivant une procédure précise