Stupéfiants, l’extrême désastre pour vos réflexes et votre permis

La conduite sous l’emprise de stupéfiants, ce n’est pas nouveau, vous expose à de gros risques. La consommation de drogue engendre une perte considérable de réflexes, cause de nombreux accidents de la circulation. Depuis quelque temps, les forces de l’ordre sont dotées d’un nouveau test salivaire de confirmation. Cela leur permet, si vous avez consommé un produit illicite, de vous retirer des points de votre permis de conduire lors d’un simple contrôle routier.

Drogue au volant, ou comment provoquer des accidents

La drogue est votre pire ennemi pour prendre le volant. En consommant des produits illicites, vous n’êtes plus apte à conduire. Qu’il s’agisse du cannabis, de l’ecstasy, de la cocaïne ou des opiacés, toutes ont pour effet de réduire votre champ visuel. Pour certaines, leurs propriétés euphorisantes feront que vous vous sentirez tout puissant, d’autres vous rendront agressif, irrationnel et toutes anesthésieront vos réflexes et votre conscience du danger.
D’ailleurs, selon les statistiques de la sécurité routière, en cas d’accident mortel, 23 % des conducteurs responsables d’accident ont été contrôlés positif aux stupéfiants. C’est donc un fait inéluctable, la drogue tue sur les routes.

Comment la drogue vous fera perdre votre permis de conduire

Prendre la route en ayant pris de la drogue est passible de plusieurs sanctions :
  • une perte de plusieurs points du permis, voire du permis
  • une amende de 4500 €, voire plus
  • une peine d’emprisonnement de plusieurs années,

le tout assorti d’une obligation de faire un stage de sensibilisation à la sécurité routière à vos frais. Et aussi, votre contrat d’assurance automobile sera résilié. La note gonfle si en plus vous consommez de l’alcool ou que vous causez un accident mortel. Vous pouvez vous retrouver à purger une peine de prison de 10 ans ferme.

L’extraordinaire rapidité du nouveau contrôle de stupéfiants

Pour tenter d’inverser le triste score du nombre de victimes de la route, l’état a récemment décidé d’octroyer aux agents des forces de police et de gendarmerie un nouvel outil de contrôle plus précis et plus rapide. Il s’agit du test salivaire de confirmation. Celui-ci ne prend que 10 minutes pour déterminer si vous êtes contrevenant et si vous méritez d’être sanctionné.
Avant, il était nécessaire d’avoir recours à une prise de sang en milieu hospitalier pour confirmer qu’un usager était sous emprise. Pour déterminer quelle était la substance, seuls les prélèvements sanguins étaient efficaces. On ne procédait à ces vérifications qu’en cas d’accident.
Dorénavant, tout conducteur pourra se voir proposer un test salivaire lors d’un banal contrôle routier, à n’importe quel moment, tout comme c’est le cas pour les alcootests.

Drogue, 3 minutes pour tout savoir sur vos réflexes au volant

La drogue est réellement nocive sur vos réflexes au volant. État des lieux de leurs effets, par catégories, sur votre comportement de conducteur.

Drogue : les incroyables sanctions si vous prenez le volant

Risque d’accident, retrait du permis de conduire, quelles sont les peines encourues si vous prenez de la drogue au volant ?

Le test salivaire, la meilleure arme de dépistage de drogue

Les nouveaux tests salivaires de confirmation seront pratiqués lors de contrôles routiers. Plus besoin de prise de sang pour savoir si vous avez pris de la drogue.




Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.