Comment la prise de stupéfiants peut vous coûter très cher

Tout conducteur contrevenant, pour peu qu’il ait pris le volant en ayant consommé de la drogue, s’expose à de lourdes sanctions. Si en plus, il est impliqué dans un accident de la route, cela peut lui coûter très cher. La conduite sous l’emprise de stupéfiant est sévèrement sanctionnée en France.

Les très lourdes peines punitives de la drogue au volant

Quelle que soit la drogue, le Code de la route ne fait pas le distinguo. Si vous avez été contrôlé après avoir consommé des stupéfiants, vous risquez gros : la perte de six points sur votre permis de conduire, une amende de 4500 € et une peine de 2 ans d’emprisonnement. Généralement, ces sanctions sont assorties aussi d’une obligation de participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière ou sur les dangers liés à l’usage de drogues.
Sachez aussi que si votre prise de stupéfiants est associée à de l’alcool, la peine de prison sera rallongée d’un an et que l’amende s’élève à 9 000 €.

Morts liées à la drogue, des sanctions extrêmes

Nombreux sont ceux qui ont cru pouvoir défier les lois et passer entre les mailles du filet. Malheureusement, ces contrevenants se retrouvent dans 23 % des cas impliqués dans des tragédies de la route.

Donc, s’il vous arrivait de causer un accident de la circulation, devant un tribunal correctionnel vous seriez passible de sanctions pouvant aller de l’annulation du permis de conduire, jusqu’à 10 ans de prison ferme et 150 000 € d’amende. Cela sans compter les dommages et intérêts qu’il vous faudrait verser à la famille d’une victime d’accident mortel, si tel était le cas. Selon les chiffres de la sécurité routière, près d’un quart des accidents mortels en France sont liés à la prise de stupéfiants.

L’incroyable simplicité des nouveaux contrôles

Prendre le volant sous l’effet de narcotiques s’avère réellement être une mauvaise idée. Depuis quelque temps, il n’est plus nécessaire pour les forces de l’ordre de vous emmener à l’hôpital pour faire une prise de sang. Les tests salivaires de confirmation sont désormais suffisants pour être passible d’une amende et ils sont systématiques quand on commet un accident.
Cette nouvelle méthode simplifiée a permis aussi d’augmenter la fréquence des contrôles au bord des routes. Vous pouvez donc désormais vous faire arrêter sur le bas-côté de la chaussée à tout moment.



stage france