Assurez-vous que votre solde risque de diminuer avant de faire un stage de sensibilisation

Il y a une limite du nombre de stage de récupération qu’une personne peut effectuer par an, alors pourquoi participer à un stage de sensibilisation avant d’être certain d’avoir perdu des points ? Certaines infractions ne touchent pas à votre solde, qui n’est donc pas diminué. Vérifiez facilement où en sont vos points avant de vous lancer !

Les trois conditions pour obtenir les bénéfices d’un stage de récupération

Pour récupérer des points lors d’un stage de sensibilisation à la sécurité routière, il faut :

  • n’avoir fait aucun stage durant l’année, jour pour jour, qui vient de s’écouler. Si vous devez effectuer plusieurs stages en un an, seul le premier vous permettra de récupérer des points,
  • avoir perdu des points,
  • avoir un permis valide.

Vérifiez vos points !

Pour surveiller votre capital points, l’État a mis en place un service appelé Télépoints qui permet de connaître rapidement votre solde à domicile. Il est également disponible sur votre relevé intégral d’information (RII) qu’il faut demander à votre préfecture de police.

Le RII est gratuit et notifie toutes les informations de votre vie de conducteur (nombre de points, infractions, stages…). Notez qu’il existe des infractions qui n’amputent pas le solde de votre permis (défaut de présentation de carte grise, conduite sans le macaron A…). Pensez à vous renseigner à ce sujet sur Internet.

A partir de quand faire un stage de sensibilisation ?

Comme un stage de récupération permet de récupérer 4 points, il peut devenir profitable quand le capital points arrive à 8. En revanche, il devient nécessaire quand le permis risque d’être invalidé pour solde nul, à condition de l’effectuer avant de recevoir la lettre en recommandé 48SI.






Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.