Défense de conduire : 3 délais pour la récupération de votre « papier rose »

Dans le cadre d’une suspension administrative du permis de conduire, le conducteur se voit retirer son « papier rose » pour un délai de six mois à un an. À l’issue de cette période, il a la possibilité d’obtenir la restitution de son permis. Cependant, cette dernière peut être retardée si l’automobiliste n’effectue pas toutes les démarches nécessaires à la récupération de son permis à points.

Non-restitution du permis : 4 démarches à réaliser suite à une suspension !

Si votre permis ne vous a pas été restitué à l’issue de votre période de suspension administrative, il se peut que vous n’ayez pas effectué toutes les démarches nécessaires dans les délais qui vous étaient impartis — à savoir avant la fin de votre période d’interdiction de conduire. La récupération de permis suite à une suspension ne peut aboutir que si vous avez bien réalisé les démarches suivantes :

  • Rendre votre permis B en préfecture
  • Prendre rendez-vous pour passer des tests psychotechniques ainsi qu’une visite médicale obligatoire
  • Envoyer votre dossier comprenant l’avis rendu par le médecin ainsi qu’une demande de renouvellement du permis de conduire à votre préfecture de police
  • Vous rendre en préfecture à la date prévue par cette dernière afin de récupérer votre permis

3 motifs de retards pouvant compromettre la restitution du permis !

C’est ainsi à l’automobiliste de réaliser de lui-même les démarches visant à récupérer son « papier rose » suite à une suspension de permis. Or, cette dernière peut être rallongée si le conducteur tarde à :

  • Remettre son permis : la date de début de la période de suspension correspond au jour où le conducteur se rend en préfecture pour remettre son permis
  • Prendre rendez-vous dans les six mois (et de préférence dès la réception de son avis de suspension) aux tests psychotechniques puis à la visite médicale auprès d’un médecin agréé
  • Transmettre son dossier : en fonction de la préfecture, les formalités administratives peuvent prendre plusieurs semaines

Payer 4500 € en cas de non-respect de l’interdiction de conduire !

Conduire alors que votre permis est suspendu peut avoir de graves conséquences, telles qu’une peine de prison de deux ans, une contravention dont le montant peut atteindre 4500 euros, un retrait de points (six) ainsi que la confiscation de votre voiture.






Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.