Voie rapide : les sanctions pour ces exemples de conduite à ne pas suivre

L’autoroute est l’infrastructure routière la plus sûre en France avec seulement 7 % des accidents mortels. Elle est strictement réservée à tous les types de véhicules à moteur immatriculés. Voici un condensé des exemples d’infractions propres à la conduite sur voie rapide et les sanctions encourues.

Les 2 infractions sans perte de points

Rares sont les contraventions qui n’entraînent pas de perte de points. Le refus d’acquittement de péage et la circulation sur la voie du milieu ou de gauche sans doubler en font partie :

  • Une fois sur les portions d’autoroute payantes l’automobiliste s’engage à honorer le montant du droit de passage sous peine de payer une contravention de 22 euros.
  • Le conducteur qui reste trop longtemps sur la voie de gauche ou du milieu représente un danger pour les autres et il risque 135 euros d’amende.

Les 3 comportements les plus risqués sur l’autoroute

Les excès de vitesse ne sont pas les seules attitudes dangereuses. Il est strictement interdit :

  • de faire demi-tour, de rouler à contresens ou en marche arrière sur l’autoroute (135 euros et 4 points en moins),
  • de ne pas respecter la priorité pour s’insérer depuis la bretelle d’autoroute (135 euros et retrait de 4 points),
  • de circuler ou de stationner sans justification sur la bande d’arrêt d’urgence (135 euros et perte de 3 points).

Ces infractions représentent des contraventions de 4e classe et peuvent également conduire à la suspension du permis durant trois ans.

Récupérer les points après les sanctions

Pour les infractions de 4e classe et si le permis est toujours valide, il est nécessaire d’attendre 3 ans sans autre avis de contravention pour récupérer la totalité de ses points. Notez que suivre un stage de sensibilisation redonne immédiatement 4 points au contrevenant.






Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.