Comprendre les règles d’intersection et les conséquences de leur non-respect

La règle de la priorité à droite n’est pas un droit, mais une obligation. Le conducteur arrivant de la gauche doit céder le passage à l’autre automobiliste. Ceci s’applique à toute intersection ne possédant pas de signalisation. Le refus correspond donc à une infraction aux règles établies. Vous encourez alors une sanction pécuniaire et de retrait de points, pour non-respect du Code de la route.

Comment reconnaître une priorité à droite

Lors de l’apprentissage du droit routier, chaque candidat découvre les panneaux dédiés aux règles de priorité.

En cas d’absence de signalisation spécifique à un croisement, la voiture arrivant de la droite est prioritaire.

Le conducteur venant, lui, de la gauche est dans l’obligation de s’arrêter afin de céder le passage aux véhicules débouchant de la voie sur sa droite.

Ainsi, avant de s’engager dans une intersection l’automobiliste vérifie que la chaussée qu’il va traverser est libre ; pour cela, il marque l’arrêt et recommence à avancer seulement s’il est certain qu’aucune voiture n’approche de la droite.

Refus de priorité à droite, connaître la sanction

Quand un conducteur aborde une intersection, il cède la priorité aux véhicules circulant sur une rue/route à sa droite.

Le non-respect de cette règle, inscrite sous l’article R41565 du Code de la route, est une infraction routière entraînant une contravention de classe 4.

Vous êtes verbalisé et l’amende forfaitaire associée est de 135 euros ; 90 euros en cas de minoration et 375 euros si elle est majorée.
Dans le cas extrême de récidive avec passage au tribunal, la somme à acquitter s’élève alors à 750 euros.

En termes de capital points du permis de conduire, votre solde est sanctionné par un retrait de quatre points.

En fonction de votre passif d’infractions routières, une suspension de permis de 3 ans maximum peut également vous être signifiée.

Intersection, découvrez 4 situations spécifiques

La priorité à droite peut ne pas être appliquée dans quelques cas particuliers.
Tout conducteur roulant sur une voie principale et croisant une sortie de parking (sous-terrain ou non), un chemin de terre, un lotissement ou une impasse privée, passe le premier sans avoir à céder le passage des voitures à sa droite.






Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.