Rouler en état d’ivresse tue : à qui confier son volant et sa vie ?

Afin d’éviter de rouler sous l’emprise de l’alcool et de réduire les risques d’accidents mortels, il est indispensable de désigner un SAM avant de commencer la soirée ! C’est-à-dire un conducteur qui ne boit pas et vous évite au retour de conduire en état d’ivresse. C’est à lui que vous devez confier votre volant lorsque la soirée — ou tout autre moment de la journée — a été un peu arrosée.

La top astuce pour ne pas conduire sous l’emprise de l’alcool : cherchez le profil idéal !

Le SAM idéal est une personne qui ne boit… jamais ! Et qui ne manque pas de s’amuser pour autant. Que ce soit par conviction religieuse, par dégoût des boissons alcoolisées ou par principe moral, certaines personnes ont une consommation d’alcool proche de zéro. Voici évidemment le profil de SAM idéal — il permet à tous ses amis de ne pas avoir à faire le choix entre boire ou conduire.

3 stratégies imparables pour désigner SAM !

Cependant, il arrive qu’au sein d’un groupe d’amis, tout le monde soit tenté par quelques verres d’alcool. Or, le taux d’alcool autorisé est extrêmement bas — 0,2 g/l en période probatoire et 0,5 g/l par la suite. Autrement dit, le second verre peut déjà vous faire dépasser le taux légal. Il est alors nécessaire de désigner un SAM. Découvrez trois stratégies imparables pour bien choisir qui aura la responsabilité de prendre le volant afin de vous éviter un accident de la route :
  • tirer au sort : il existe mille et une façons ludiques de tirer SAM au sort, en jouant aux cartes, en tirant à la courte paille ou encore par le biais d’une plateforme dédiée,
  • se désigner à tour de rôle : peut-être plus équitable, cette méthode permet de changer à chaque fois de capitaine de soirée pour éviter les frustrations,
  • demander à un tiers : si vous en avez la possibilité, sollicitez la présence d’une personne extérieure à votre groupe (parent, ami…) pour vous ramener à bon port.

Comment réagir si votre capitaine de soirée est incapable de prendre le volant ?

Il arrive parfois que le SAM désigné en début de soirée se laisse aller et dépasse le taux d’alcoolémie autorisé — n’hésitez pas à lui faire passer un alcootest pour vous en assurer. Vous pouvez alors décider de dormir sur place, de faire appel à un professionnel, de rentrer en covoiturage ou de prendre les transports en commun. Tout plutôt que de risquer un accident de la circulation ou un retrait de permis !



stage france