Découvrez la lettre 48N, un avertissement réservé au permis probatoire

En cas d’infraction impliquant un retrait de points supérieur à la moitié de son solde, le jeune conducteur reçoit la lettre 48N. Le fonctionnement du permis probatoire quant aux avertissements reçus suite à une infraction diffère des procédés propres aux conducteurs confirmés. Voici comment vous serez informé, selon votre situation.

Jeune conducteur, évitez à tout prix de perdre 6 points !

Si le conducteur confirmé reçoit la lettre 48M lorsqu’il passe sous le seuil des 6 points, la situation est différente pour un permis B en période probatoire. La première année suivant l’examen, le jeune conducteur ne possède que la moitié des points totaux sur son permis. Par conséquent, une ou plusieurs fautes impliquant la perte de 6 points entraînent immédiatement l’invalidité du permis de conduire pour solde nul. La conduite en état d’ivresse est un exemple de faute irrémédiable pour un jeune conducteur.

5 éléments à connaître si vous êtes informé d’un retrait de points

  1. Si vous avez commis une infraction valant une perte de 3 points alors que vous êtes encore en période probatoire, vous allez recevoir la lettre 48N.
  2. Cette lettre vous informe de votre solde de points et vous invite à suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière dans les quatre mois.
  3. Le stage vous apporte deux bénéfices : vous gagnez 4 points sur votre permis de conduire et vous pouvez demander le remboursement de votre amende. Attention, vous devez en faire la demande, muni de votre attestation de stage, car le procédé n’est pas automatique !


Après l’avertissement de la lettre 48N, inscrivez-vous rapidement à un stage !

Assister à un stage de sensibilisation à la sécurité routière est une étape obligatoire. Si vous dépassez les quatre mois qui vous sont impartis, vous risquez une contravention de 135 € et une suspension de votre permis de conduire.





stage france