Découvrez les différents examens de contrôle obligatoire des équipements

Pour garantir son bon fonctionnement, tout radar chargé de détecter le franchissement d’un feu rouge ou d’un passage à niveau doit répondre à une série de tests techniques. La fiabilité de ces équipements de contrôle routier fait l’objet d’une vérification obligatoire avant et après installation au bord des routes. Découvrez la liste des différents tests de fiabilité des radars de franchissement déployés sur nos routes.

Les 2 premiers niveaux de vérification avant mise en service des radars

Avant même d’être installés aux feux rouges et passages à niveau, les radars automatiques de franchissement doivent satisfaire à 2 contrôles de vérification initiaux :
1. L’examen type (ou homologation) est réalisé en fin de conception de l’équipement de contrôle pour vérifier qu’il correspond au cahier des charges fixé par voie réglementaire ;
2. La vérification primitive du radar permet dans un second temps de certifier le bon fonctionnement de chaque équipement produit avant sa mise en service effective au bord des routes.

Le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) est chargé d’attribuer le certificat d’homologation. C’est ensuite le Centre d’Etudes Techniques de l’Equipement (CETE) qui assure la vérification primitive de l’équipement.

Les 2 examens supplémentaires mis en œuvre sur les radars en service

Après l’examen type et la vérification primitive du radar de franchissement sont effectués 2 contrôles supplémentaires garantissant le bon fonctionnement de ces radars fixes après installation :

  1. La vérification d’installation permet de s’assurer que le radar de feux implanté sur site répond aux conditions fixées par le certificat d’homologation ;
  2. La vérification périodique vise quant à elle à contrôler la conformité des clichés d’infraction tous les ans ou tous les 2 ans selon les modèles.

Comme pour la vérification primitive, c’est le CETE qui est responsable de ces contrôles.

Comment obtenir le cliché de l’infraction lors d’un contrôle ?

En cas de doute suite à réception d’un procès-verbal, tout contrevenant peut obtenir la photo prise par le radar lors du franchissement d’un feu de signalisation ou d’un passage à niveau. Il suffit d’en faire la demande au Centre automatisé de constatation des infractions routières (CACIR) dont les coordonnées figurent au dos de l’avis de contravention.

 





stage france