Brûler un feu, une infraction sévèrement sanctionnée

Un feu rouge implique l’arrêt total à son niveau. Le non respect de cette consigne peut conduire l’automobiliste à mettre sa vie et celles des autres en danger. Brûler un feu constitue donc une infraction grave qui peut être enregistrée par un radar installé à proximité du feu de signalisation ou constatée par la police.

Découvrez les sanctions pour le non respect de l’arrêt au feu rouge

Selon le Code de la route, le conducteur doit stopper son véhicule juste avant la ligne peinte au sol au niveau du feu rouge fixe ou clignotant. S’il n’y en a pas, l’automobiliste doit s’arrêter, soit à l’aplomb du poteau du feu de signalisation, soit avant le passage pour piétons.

En cas du non-respect de cette règle, le conducteur s’expose à une contravention de 4e classe qui entraîne une amende forfaitaire de 135 euros. Elle est accompagnée du retrait de 4 points sur le solde du permis. Les forces de l’ordre peuvent également procéder à la suspension du permis pendant 3 ans.

Comment fonctionne le radar feu rouge

Les radars automatiques permettent de détecter les conducteurs qui ne respectent pas l’arrêt obligatoire. Ils se déclenchent deux fois très rapidement : lorsqu’un automobiliste dépasse la ligne de franchissement au sol et s’il ne s’arrête pas.

Les clichés sont inspectés par les services de Police. S’ils sont flous ou de mauvaise qualité, les agents n’envoient pas de contravention. Notez que l’infraction n’est pas validée s’il s’agissait de dégager la voie pour laisser passer un véhicule prioritaire.

Brûler un feu, la pire idée quand on a un permis probatoire

Brûler un feu entraîne une perte de 4 points. Tout jeune conducteur dans ce cas et ayant un permis encore valide devra effectuer un stage obligatoire de sensibilisation. Il devra aussi attendre 3 ans supplémentaires sans autres infractions pour obtenir un solde de 12 points sur son permis.






Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.