Les caméras les plus puissantes de la route vérifient si vous laissez bien le passage…

De nouveaux radars sont testés depuis janvier 2017. Encore rares, ils utilisent des caméras qui filment deux endroits précis sur la route : le passage piéton et la voie où les voitures circulent. Refuser de céder la priorité peut justifier une amende et une perte de points du permis…

Les deux zones que ces nouveaux radars surveillent

En 2017, ce sont des radars piétons qui commencent à s’installer dans certaines grandes villes, près des passages cloutés, en phase de test pour débuter. Les premiers ont été mis en place en région lyonnaise, dans le but de limiter le nombre d’accidents : en 2016, la mortalité avait augmenté de 15 % chez les piétons.

Ces radars surplombent les feux rouges et sont équipés de deux caméras : l’une est dirigée vers le trottoir, l’autre vers la route. Si une personne dépasse une ligne de sécurité virtuelle et qu’un véhicule circule trop vite, l’enregistrement (avec identification de la plaque d’immatriculation) s’enclenche et est envoyé au Centre National de Traitement (CNT) des infractions routières.

Comment vous serez sanctionné pour un refus de priorité à un piéton ?

Toutes les vidéos sont visionnées par des agents de police et ce sont eux qui décident de sanctionner ou non. Pour rappel, tout piéton qui commence à s’engager sur la chaussée devient de fait prioritaire. Si vous ne ralentissez pas pour le laisser passer, en présence ou non d’un feu tricolore, l’amende encourue s’élève à 135 € et s’accompagne d’un retrait de quatre points sur le permis de conduire.

Faites attention aux caméras au bord des routes !

Les radars piétons ne sont pas les seuls à enregistrer ce qui se déroule à leur proximité immédiate. Avant eux, les radars de stop, qui filmaient la plaque de votre véhicule si vous vous approchiez du panneau et de la ligne blanche à trop grande vitesse et ne marquiez pas l’arrêt, avaient déjà beaucoup fait parler d’eux.



stage france