Découvrez le fonctionnement des contrôleurs de passages à niveau

Tous les radars ne mesurent pas votre vitesse ! Certains contrôleurs automatiques se focalisent sur des franchissements mettant en danger la sécurité routière, comme les feux tricolores ou les barrières ferroviaires. Depuis 2009, des boîtiers sécurisent les passages à niveau les plus à risque. Découvrez le fonctionnement des radars fixes les moins connus de l’espace routier.

Comment sont installés les radars au niveau des barrières ferroviaires ?

Le fonctionnement technique des radars de passage à niveau est très similaire à celui des ETFR (Equipement de Terrain Feu Rouge) placés à hauteur des feux de signalisation. Un boîtier chargé de prendre les photos depuis l’arrière est situé à une vingtaine de mètres de la barrière ferroviaire.

Ce sont des boucles inductives magnétiques mises en place sous la chaussée qui détectent le passage des voitures. Si vous franchissez la ligne d’effet du feu clignotant, vous êtes flashé une première fois, puis une seconde fois, environ 6 mètres plus loin, une fois les rails franchis.

Protégez-vous des risques liés aux barrières ferroviaires

Les radars automatiques installés autour des passages à niveau les plus accidentogènes visent avant tout à garantir votre sécurité et celle des autres usagers de la route. En 2015, on a dénombré 100 collisions avec un train, qui furent mortelles pour 26 victimes.

Ces contrôleurs ne vous imposent pas de freiner brusquement : une marge de tolérance vous donne quelques secondes pour vous arrêter sans être verbalisé si le feu s’est déclenché au moment exact de votre passage.

Veillez à toujours vous arrêter à temps face à une barrière ferroviaire. Les radars sont très difficiles à repérer, car ils ne font pas l’objet d’une signalisation préalable. Le risque pour le contrevenant : une amende de 135 € et la perte de 4 points sur votre permis de conduire.

Comment le contrôleur automatique prouve mon passage au rouge ?

Puisque le feu avertissant est clignotant, il est doublé pour les passages à niveau équipés d’un radar, et les deux s’allument en alternance. Ainsi, lorsque vous êtes flashé, il y a toujours un feu rouge témoin sur la photo prise prouvant votre franchissement illégal de la voie ferrée.

 



A lire également



stage france