Le flash, cette menace de sanction la plus crainte par les automobilistes

Depuis quelques années, les radars fixes se multiplient sur les bords des routes françaises, et leur installation complète les habituels flashs mobiles. Pour améliorer la sécurité routière, il n’existe pas moins de neuf types différents de détecteurs auxquels les automobilistes doivent prêter attention s’ils souhaitent éviter la sanction !

Comment radars et sécurité routière font bon ménage

Les radars automatiques installés partout en France, ajoutés aux dispositifs mobiles participent à la lutte contre l’insécurité routière. Leur objectif premier : limiter les risques d’accident en punissant le plus systématiquement possible les comportements dangereux de certains conducteurs. C’est pourquoi ils sont installés en priorité dans les secteurs les plus accidentogènes ou au niveau de carrefours dangereux pour les radars de franchissement.

La vitesse excessive demeurant le facteur le plus aggravant des accidents de la route, lutter contre ce type d’infraction est une priorité. Des 40 000 vies sauvées ces 12 dernières années, 75 % seraient dues à la baisse des vitesses de circulation. On peut donc remercier les radars qui incitent les conducteurs imprudents à ralentir !

Évitez le contrôle radar et respectez les vitesses autorisées

La majorité des radars existants capturent la vitesse des véhicules qui les croisent. Certains ne prennent des clichés que dans un sens de circulation, d’autres dans les deux. S’ils ne sont pas tous signalés par un avertisseur les précédant, une limitation de vitesse inhabituelle (70 km/h au lieu de 90 km/h par exemple) est systématiquement rappelée avant le boîtier.

Moins prévisibles pour les conducteurs, les radars mobiles sont directement embarqués dans les véhicules des forces de l’ordre. Auparavant, ils ne fonctionnaient qu’en position fixe. Désormais, le radar mobile nouvelle génération est capable de contrôler, tout en étant en mouvement, les autres véhicules en circulation, et ce dans les deux sens. Soyez assuré de recevoir un avis contravention surprise si vous ne respectez pas les limitations de vitesse !

Découvrez ce bienfaiteur méconnu de la sécurité routière : le radar de franchissement

Moins connus des automobilistes que les contrôleurs de vitesse, les radars de franchissement sont pourtant de plus en plus nombreux. Ils veillent à ce qu’aucun conducteur ne franchisse un feu rouge, qu’il soit fixe ou clignotant, impunément. Passer à un croisement ou au niveau d’une barrière ferroviaire est un geste dangereux, à la fois pour vous-même et pour la sécurité des autres usagers de la route.

Très discrets, car placés une vingtaine de mètres avant la ligne où vous devez stopper, ils flashent les contrevenants depuis l’arrière. Veillez donc à respecter le Code de la Route pour éviter l’amende, car ces radars ne sont annoncés par aucun panneau.

Radars automatiques de vitesse : les 5 niveaux de sanctions

Quel que soit le type de radar de vitesse qui vous a flashé, vous risquez une sanction proportionnelle à l’ampleur de votre excès.

Radars de franchissement : 2 types de contrôle automatique

Aux croisements balisés par un feu tricolore ou devant un passage à niveau, gare à l’infraction ! Les radars de franchissement sont de plus en plus nombreux et vérifient votre arrêt réglementaire avant le feu rouge.

Radars en chiffres : ne badinez pas avec la sécurité routière !

Souvent accusés d’être des pompes à argent, les radars ont pourtant un autre objectif : renforcer la sécurité routière. Les chiffres sont un bon moyen de constater leur utilité.

Découvrez le fonctionnement du radar feu rouge

Griller les feux rouges devient chaque jour plus risqué, non seulement pour votre sécurité, mais aussi pour votre porte-monnaie. Veillez à vous arrêter à temps pour éviter de vous faire flasher par un radar feu rouge.

 





stage france