Flashé à un feu tricolore : comment ça marche ?

Le radar feu rouge a vu le jour pour aider les forces de l’ordre à lutter contre la violence routière urbaine et à améliorer la sécurité de tous. Mais savez-vous comment il marche ? Découvrez son fonctionnement et les risques encourus si vous êtes flashé en grillant un feu tricolore.

Comment fonctionne ce radar ?

Deux flashs sont nécessaires pour prouver qu’il y a bien eu franchissement de la ligne d’effet des feux (LEF), la ligne en pointillé sur le sol au niveau du feu. La première photo se déclenche dès le franchissement, la deuxième juste après si le véhicule ne s’arrête pas. Ce dispositif laisse une marge d’erreur à l’automobiliste. Notez que si vous êtes contraint de franchir un feu rouge pour laisser passer un véhicule prioritaire, vous ne recevrez pas de contravention.

Griller un feu rouge : un comportement sévèrement puni

Le non-respect de l’arrêt au feu rouge est un acte extrêmement dangereux qui met la vie du conducteur, mais aussi celles des autres en péril. L’automobiliste s’expose à une contravention de 4e classe, à une amende forfaitaire de 135 euros (minorée à 90 euros et majorée à 375), et au retrait de 4 points. Pour récupérer son solde de points, le contrevenant devra attendre trois ans sans infraction ou effectuer un stage de sensibilisation. Sachez que cette infraction peut également entraîner la suspension du permis de conduire jusqu’à trois ans.

La meilleure attitude pour ne pas être flashé

Les auto-écoles donnent une astuce pour améliorer la conduite à l’approche d’un feu de circulation. Elles recommandent de ne plus accélérer et de se préparer à freiner pour anticiper le passage à l’orange. Un conseil toujours utile si on ne veut pas se faire flasher.

 





stage france