Découvrez l’évolution de l’examen théorique du permis de conduire national

Le Code de la route est une étape obligatoire et en constante évolution pour l’obtention de notre permis de conduire. Nous connaissons tous les modalités d’obtention de cet examen national indispensable pour réussir son permis, mais nous sommes pourtant peu nombreux à en connaître son histoire qui remonte au 19e siècle en France.

Devenez incollable sur l’origine du code de la route en France

La circulation à droite remonte à 1804 sur décision de Napoléon Ier et l’apparition des véhicules à moteur au 19e siècle révolutionne le quotidien. Afin de réglementer au mieux ce nouveau moyen de déplacement, le gabarit est limité à 2,5 m de longueur des essieux en 1852. En 1893, l’autorisation de posséder un véhicule motorisé devient obligatoire, ce qui donnera ensuite le permis de conduire français. Jules Perrigot, alors président de l’Automobile-Club Vosgien, rédige le Code de la route privé en 1904 qui sera ensuite validé et diffusé l’année suivante. En 1909, une Commission nationale a été créée dans le but de proposer un Code de la route qui s’appliquera sur le plan national. Ce Code de la route fait partie de la formation à la conduite et a pour but de faire comprendre et respecter au mieux les panneaux de signalisation qui apparaissent au début du 20e siècle et d’autres règles indispensables à la conduite automobile.

Les plus importants évènements de l’histoire contemporaine du code de la route

Le Code de la route voit le jour le 27 mai 1921 par le décret concernant la réglementation de l’usage des voies ouvertes à la circulation publique. Une nouvelle version datant de 1922 fixe à 18 ans l’âge limite pour conduire une voiture, et 16 ans pour une motocyclette. Ce même décret fera apparaître la notion de permis de conduire qui était alors appelé « certificat de capacité ». Ce n’est qu’en 2006 qu’un code de la rue fait son apparition, basé sur un modèle belge, mettant en avant la sécurité, le respect des autres usagers et de la ville à travers l’écologie et l’éco conduite. Ce code de la rue a également pour but de protéger les piétons ou les cyclistes qui sont les plus vulnérables.

Dans cette même optique, le Code de la route a été revu et les contenus récemment mis à jour afin de mieux contrôler les connaissances des jeunes conducteurs préparant le permis B ou encore le permis moto, selon des catégories communes en Europe. Les cours de code traditionnellement suivis en auto-école peuvent depuis quelques années être complétés par des cours de code en ligne pour que chacun puisse au mieux réussir son code et augmenter le taux de réussite.

Les incroyables évolutions du test écrit du permis à points ces dernières années

Depuis 2004, les jeunes nés après le 31 décembre 1987 doivent passer l’ASSR (Attestation Scolaire de Sécurité Routière) obligatoire pour l’obtention du permis de conduire. Le Brevet de Sécurité Routière permet quant à lui de conduire un cyclomoteur de 50 cm3 maximum.

Les tests du code de la route ont été renforcés en 2016 avec 300 nouvelles questions, grâce à des supports permettant de reproduire au mieux des situations réelles (vues aériennes, vidéos), dans le cadre de la politique européenne de la sécurité routière.



stage france