Sur la route, respecter le marquage c’est éviter les risques

La ligne continue est considérée de façon imagée comme un mur dont le franchissement est impossible. On pense à tort que ce marquage peut ne pas être respecté, or, de nombreux accidents de la route surviennent lors de dépassements à risques, dans un virage, par des automobilistes peu soucieux de commettre des infractions routières. La ligne blanche protège les conducteurs, la franchir les amène à la sanction.

Ligne continue, raisons les plus évidentes de sa nécessité

La ligne blanche médiane continue est généralement tracée sur le sol du réseau routier, selon des principes clairs de sécurité entre conducteurs.

Cette signalisation horizontale continue se positionne aux endroits où l’absence de visibilité est la plus forte : virage serré, côte, faux plat. En termes de prévention routière, elle signifie une interdiction formelle de doubler le véhicule qui vous précède. On la trouve entre des tronçons de route en ligne droite où la signalisation en pointillés est présente.

Le franchissement de cette ligne implique une prise de risques de la part du conducteur, pour lui-même et pour les autres usagers de la route.

Si les roues de votre véhicule passent de l’autre côté de votre voie, que vous franchissez ce marquage routier, vous commettez alors une infraction au Code de la route. Pris sur le fait par les forces de l’ordre, ce non-respect du Code de la route est passible d’une contravention.

Franchissement de la bande blanche, connaître la sanction

Bien que différent du chevauchement de ligne continue, le franchissement est sanctionné de la même manière par une contravention de 4e classe.

Vous devrez payer une amende forfaitaire de 135 euros ; elle peut être minorée à 90 euros ou majorée à 375 euros en fonction du délai de paiement.

S’ajoute un retrait de points de votre permis de conduire conformément à l’article R412-19 du Code de la route fixant les règles de circulation routière. Votre solde de points est ponctionné de 3 points.

Lorsque des lignes continues et des lignes blanches discontinues sont juxtaposées, le conducteur tient compte uniquement du marquage qui se situe de son côté de voie de circulation.

Sous certaines conditions et depuis juillet 2015, un automobiliste pourra toutefois franchir une ligne blanche continue pour doubler un cycliste sans risque d’être verbalisé.

Circulation, ne roulez pas sur la partie gauche de la chaussée

Le non-respect de la signalisation routière entraîne toujours une verbalisation. Mordre la ligne continue ou la couper carrément sont des infractions assez courantes ; la conduite sur la partie gauche de la chaussée sans raison valable est plus rare, mais plus fortement sanctionnée.

Circulation, ne roulez pas sur la bande d’arrêt d’urgence

Lors d’un accident, les secours et services de police ont besoin de circuler sans entraves sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute. En dehors d’un cas de panne, aucun véhicule n’est autorisé à rouler sur cette zone spécifique du réseau autoroutier. Le contrevenant s’expose à une contravention délicate à contester.






Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.