Contrôles de vitesse : ces incroyables équipements capables de distinguer poids lourds et voitures

Plus perfectionnés que les radars fixes dits classiques, les radars de vitesse discriminants sont des équipements capables de distinguer les poids lourds des véhicules légers. Grâce à cette fonctionnalité spécifique, il est possible de détecter et sanctionner les excès de vitesse des camions sur des zones soumises à une limitation de vitesse distincte de celle des voitures.

Les 3 modules de base équipant les radars automatiques avec fonction de discrimination

De manière standard, les radars discriminants sont équipés de 3 modules permettant :

  • de mesurer la vitesse des véhicules contrôlés et les photographier ;
  • de distinguer les poids lourds des véhicules légers ;
  • d’identifier la voie de circulation sur laquelle circule le véhicule flashé.

Grâce à ces fonctionnalités, les radars automatiques discriminants sont capables d’identifier précisément le véhicule contrevenant, même si on en distingue plusieurs sur la prise de vue. Certains modèles récents permettent également de flasher les automobilistes dans les 2 sens de circulation.

Installation de radars discriminants : les axes routiers les plus concernés

Compte tenu de leur spécificité, ces nouveaux radars ont vocation à être déployés sur les axes routiers ou autoroutiers à fort trafic poids lourds. Les zones de contrôle de la vitesse principalement concernées sont :

  • Les portions de route accidentogènes où la vitesse est un facteur aggravant ;
  • Les itinéraires très fréquentés par les poids lourds sur lesquels le non-respect de la vitesse maximale autorisée est fréquent ;
  • Les zones de circulation particulièrement dangereuses (routes sinueuses, traversées urbaines, routes à forte pente…) ;
  • Les sites où la présence des forces de l’ordre n’est pas possible pour assurer les contrôles de vitesse traditionnels.

À cause de contraintes particulières liées au fonctionnement de l’antenne de détection des poids lourds, les radars discriminants ne peuvent être installés en surplomb de la chaussée (sur poteau ou portique). Ils sont généralement implantés au bord de la chaussée et parfois sur le terre-plein central.

Le plus grand rôle des radars pédagogiques : la prévention !

Contrairement aux autres radars automatiques, les radars pédagogiques ne servent pas à verbaliser les conducteurs en excès de vitesse. Ils visent à sensibiliser les automobilistes en infraction routière au Code de la route sur les dangers de leur conduite. Leur objectif est de les faire ralentir dans les zones dangereuses plutôt que de dresser une contravention assortie d’un retrait de points du permis.

 





stage france